France, immunité des politiques = justice corrompue

Publié le par plume de cib

 

Bonjour,

 

Je rebondis ce matin sur les pauvres déclarations de Manuel Valls à propos de l'arrestation de DSK.

"Cela fait près de 30 ans que je fais de la politique mais je n'ai jamais vu cela et je n'ai jamais ressenti cela. Il est un ami que je connais depuis longtemps, les images de ce matin sont d'une cruauté insoutenable. J'avais les larmes aux yeux."

 

Ah mon Dieu ! Soudain la classe politique s'émeut devant le spectacle d'un homme qui jouit en France d'une immunité totale et qui s'est fait aplatir par la police New Yorkaise,  quasiment en flagrant délit ! Ah oui, c'est émouvant de se rendre compte qu'on n'est finalement pas si intouchable que cela. Et voilà ce qui fait trembler ce petit monde politique corrompu jusqu'à l'os. En France, DSK était considéré comme un "chaud lapin" n'est-ce pas. C'est ce que disent encore les journalistes qui ne veulent pas être censurés. Mais tous le connaissent très bien. Certains commencent à parler "On ne laissait jamais DSK seul dans un hôtel", dira l'un d'eux. Il est vrai  qu'en France le viol est plus considéré comme une preuve formelle de mâle attitude que comme un crime odieux et la victime est souvent accusée d'avoir été légère, aguicheuse etc.... Et tous ces mâles trouvent les USA bien trop puritains.

DSK n'est pas un chaud lapin, mais un prédateur. Le témoignage de Tristane Banon en 2007 sur le plateau d'Ardisson, correspond exactement aux faits dénoncés par la femme de ménage de l'hôtel Sofitel. A la seule différence que DSK avait tendu un piège à Tristane et que là, c'est la femme de ménage qui est tombé dans le piège. Déjà en 2007, Tristane Banon disait qu'il y avait des tas de dossiers similaires au sien mais que toutes les affaires avaient été étouffées. DSK a ce qu'on appelle le bras long. Et oui, il est membré on dirait hein ! Mais dans cette affaire, il n'a pas eu le temps de se retourner. En 2008, l'affaire de séduction de la secrétaire du FMI avait gentiment été transformée en amourette. Tout le monde a fermé les yeux une fois de plus.

Puisqu'on ne peut pas demander à la justice française de faire son boulot, alors merci à la justice américaine de faire le sien. Et arrêtons de transformer cette affaire en soi-disant complot et  la pauvre femme violée en envoyée du diable !

 

ALors Monsieur Valls, pleurez plutôt pour des femmes comme Tristane qui n'ont pu se libérer que sur un plateau de télévision à une heure de petite écoute. Sa mère, députée socialiste, lui avait fait la leçon et lui avait demandé de ne pas porter plainte contre le grand DSK ! C'est une horreur de la part d'une mère de faire passer sa carrière avant la santé mentale de sa fille. Elle regrette aujourd'hui oui, mais le mal est fait. Pleurez sur les dégâts causés par ce type qui aurait dû depuis longtemps demander lui-même d'être soigné. Si seulement, vous ne l'aviez pas encensé et si vous n'étiez pas tombés en pamoison devant son tableau de chasse !


  http://static.lexpress.fr/medias/1391/712520_dominique-strauss-kahn-head-of-the-imf-departs-a-new-york-police-department-precinct-in-new-york.jpgMoi, voyez-vous, j'aurais bien aimé  voir cette photo en France, un DSK encadré de flics français. Et puis d'autres encore, plutôt que des procès truqués, avortés, des Pasqua qui passent sans arrêt à travers les balles, et tout ce petit monde politique criminel, au nom de toutes les victimes de la politique française.

 

On en est venus à croire qu'il ne peut pas y avoir de politique en France sans corruption. C'est quand même un comble non ?

 


Publié dans C'est ma tournée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jo des RG 18/05/2011 07:31



Depuis la libération honteuse de Papon, on sait ce que vaut la Justice française face aux hommes de pouvoir. Et celle des USA ne vaut pas mieux (ex. Michael Jackson). Serais pas étonnée que
ce salaud s'en sorte.


Une anecdote: en 1960, un copain de classe à Agadir , nommé Strauss, 10 ans, se vantait d'avoir percé le mur d'une chambre d'hôtel où se trouvait Micheline Presle et de l'avoir vue nue. Je
crois qu'il s'agissait de DSK, mais c'est trop ancien pour en être sûre.


 



plume de cib 18/05/2011 08:05



la justice amércaine essaie de montrer qu'elle traite tout le monde de la même façon. Le problème c'est que là-bas les avocats peuvent enquêter et donc fabriquer facilement des preuves....



Charlotte 17/05/2011 22:36



 


Selon une source proche de la défense citée par le New York Post, les avocats de Dominique Strauss-Kahn pourraient axer leur stratégie de défense sur le
fait que la femme de chambre était consentante. (BFM)


Si ce que dit le WP est vrai c'est donc qu"il y a des preuves physiques il ne peut plus dire qu'il ne s'est rien passé ! Ce type est un malade. Bisous
biche








 


 



plume de cib 18/05/2011 08:07



de toute manière, ils essaieront toujours de dire que la victime était consentante, c'est si facile. Comme on le disait précédemment, en France si une femme est violée c'est de sa faute....
Bisous bichette. Je vais sur ton blog faire mon petit tour....



dootjeblauw 17/05/2011 14:20



Moi aussi j'ai pensé à Pasqua ainsi qu'à Attali (pour les relaxes) et je suis contente que DSK soit pris dans le sac aux Etats-Unis. Je pense que l'hotel, qui a déposé plainte, en a eu marre de
cacher les frasques de DSK sous le tapis car le personnel ça parle et qu'ils n'avaient pas besoin de pub du genre Sofitel, l'hotel Français à NY où le prix du viol de la soubrette est
compris dans le prix de la suite...


Ceci dit que le FMI en profite pour sacquer un européen à la direction pourquoi pas voilà un an que j'ai lu que le FMI voulait un américain au top et peut-etre ne sont pas intervenus cette
fois-ci pour le soutenir. 



plume de cib 18/05/2011 11:21



Ah, on verra donc. J'aime bien "le prix du viol de la soubrette compris dans le prix de la suite". En plus, il a paraît-il payé 565 dollars pour une suite à 3000 dollars... tiens, tiens...



Bichau 17/05/2011 10:07



Exact, les humoristes qui tentent d'en rire sont les premiers touchés. Les journalistes eux n'osaient parler, dommage qu'il ait fallut l'Amérique pour mettre à jour les bassesses de cet homme !



Bichau 17/05/2011 08:46



Et comme on dit : chassez le naturel, il revient au galop !



plume de cib 17/05/2011 08:50



oui et on peut avoir une petite pensée pour Stéphane Guillon qui a perdu sa place pour avoir dit la vérité....