Fiches de paie trafiquées pour accéder au logement

Publié le 16 Août 2010

Le logement est un droit fondamental. Oui, mais voilà, pour y accéder, de plus en plus de français doivent trafiquer leurs fiches de paie. Quoi de plus normal ! Quand les loyers sont des plus en plus élevés et les salaires au raz des pâquerettes ! Il n'y a pas d'autres solutions qu'enfreindre la loi pour accéder à un droit fondamental !!! Voilà où nous en sommes dans un Pays où on superpose des lois depuis des siècles ! J'ai déjà maintes fois soulevé ce problème. J'en ai parlé récemment à mon député de circonscription Nouveau Centre. J'en parlerai encore et encore, quitte à avoir l'air de rabâcher.

Samedi, Le Figaro consacrait un article à ce phénomène. C'est ICI.

La démarche est louable mais pas suffisante. Je n'ai pas vu d'autres médias reprendre ce sujet, et pourtant, c'est un phénomène de société qui prend de l'ampleur et pourrit la vie de grand nombre de français. Tous les locataires sont concernés ! A chaque fin de bail, vous pouvez être invités à débarrasser le plancher si le propriétaire désire vendre ou habiter lui-même le logement. Et là, vous entrez dans un tunnel d'angoisse. Vous n'en verrez le bout qu'avec beaucoup de courage et de chance. Vous allez avoir l'impression d'être un mendiant, votre amour-propre va en prendre un sacré coup. Même aux yeux de votre famille, vous allez passer pour un incapable. Car avoir un toit, c'est la base d'une vie digne. Et sans votre dignité, vous êtes juste vêtus de honte.

Comme il n'y a guère d'issue autre que la fraude (bien petite la fraude), vous franchissez le pas, en tremblant, en cauchemardant la nuit. Vous croyez peut être qu'on arrive tout fanfaron avec des fausses fiches de paie ? C'est souvent le noir devant les yeux, la boule dans l'estomac qui vous accompagnent. Il n'y a qu'en France, pays industriel, grande puissance mondiale, où une grande partie des locataires ne peut plus trouver un toit. Pourquoi ? Parce que des lois  ont fait de la location un véritable carcan.

Je répète que le moyen de mettre fin à cette connerie, c'est de faciliter l'expulsion du locataire en cas de non-paiement de loyer. Vous verrez comme tout à coup,  le bouchon de la grosse canalisation du logement va sauter. Les gens qui ne paient pas leur loyer ne sont pas si nombreux qu'on veut bien le faire croire. Les indélicats sont vite repérés et devront être traités comme il se doit. Comme dans les autres Pays. Pour celles et ceux qui ont des difficultés, il existe des services sociaux qui pour le coup deviendront un peu plus efficaces. Car là, ils ne peuvent rien faire. Le logement est une zone de non droit en quelque sorte, ou plutôt il est sous la suprématie du propriétaire. S'il y a plus de turn-over, les loyers vont baisser. Si l'expulsion est facilitée, des propriétaires qui n'osent plus louer remettront leur logement sur le marché. Qu'est-ce qu'on attend bon sang ? Une guerre civile ? Pour l'instant, les gens qui cherchent un logement sont si épuisés par leurs démarches qu'ils n'arrivent pas à manifester. Mais un jour, le ras le bol va les booster et vous verrez que ça va mal se terminer cette histoire. Trop de logements vacants, loyers trop chers, trop de difficultés à trouver...

A la fin de son article, le Figaro parle de la GRL. Mais personne connait, je vous l'affirme. Il faudrait déjà informer les professionnels de l'immobilier parce qu'ils pataugent dans la semoule eux aussi ! Et la plupart ne fait pas la démarche de prendre un peu de temps pour apprendre ce qu'est une GRL, comment ça fonctionne.

Je vous invite à lire l'article du Figaro et surtout les commentaires.... et j'attends comme toujours vos réactions..

 

Bonne journée.

Rédigé par plume de cib

Publié dans #LOGEMENT

Repost 0
Commenter cet article

sylvie 21/08/2010 11:46



L'ambivalence du système est simple : on est resté sur des critères de solvalbilité élevé, avec des loyers très souvent surévalués, alors que depuis 15 ans environ, on installe la "masse" des
locataires potentiels dans des conditions économiques de plus en plus précaires, et avec un pouvoir d'achat en chute libre.


Moralité : le % du budget familial consacré au logement explose, et bonjour les dégâts quand l'on se trouve en situation de baisse d'aide au logement de la CAF (enfant plus à charge, par
exemple…).


 


Il ne manque plus qu'une révision drastiques des aides au logement pour précipiter dans l'angoisse des milliers de familles honnêtes mais déjà sur le fil du rasoir.


 


Petit coup de gueule personnel : le fric de la CAF gaspillé pendant des décennies pour aider des familles à louer des taudis à prix d'or, où même un porc ne voudrait pas dormir.


Cela aussi à contribué à entretenir la flambée des prix du locatif. Et à enrichir des proprios plus qu'indélicats. Il n'y a pas que les locataires qui puissent être montrés du doigt.


 



plume de cib 21/08/2010 15:25



Effectivement Sylvie, et je pense au remboursement intégral de frais d'hotel par la Caf aux familles hébergés dans ce qui est nommé hotel. soit dans les 2000 euros par mois pour une famille logée
dans une carrée de 9 m2 insalubre ! Et payés en espèces s'il vous plaît ! Les proprios de ces machins sont des tôliers qu'on pourrait comparer aux mères maquerelles.


 


Les impots sur le logement vide ne sont pas assez disuasifs mais ils contribuent bien sûr à nourrir la spéculation sur le logement. Mais la CAF ne verse plus les aides au logement en fonction du
prix du logement, et donc les gens sont de plus en plus dans la merde... Ca m'énerve d'autant plus que les solutions sont simples à trouver. Pas besoin de faire des études pendant des années.
Mais tout cela est voulu...



koala 18/08/2010 23:25



Ma petite soeur est à la recherche d'un appartement et elle m'a demandé de me porter cautionneur.


Je gagne environ 1500 €, et ayant des primes j'ai un net imposable de 1200 €. Au final, comme mon net imposable est inférieur de 6 € et que les primes ce n'est pas du sur à 100% d'après ce
couillon de commercial, je ne peux me porter garant ...


Sérieux, un petit coup de Photoshop et le tour est joué :)


Je suis content d'avoir lu, que tu avais réussi à trouver un nouveau logement sans tout se casse tête de paperasses inutiles et je t'envies. Je reste persuadé que des personnes humaines comme ce
commercial existe encore, malheureusement ils deviennent rare. Je ne sais pas pourquoi l'humain devient con et isolé. Plus ça va et moins on veut avoir confiance envers les autres.


Heureusement que nos amis et notre famille sont là pour nous rappeler que le bonheure ne tient pas à grand chose, du moment qu'on y contribues tous.


 



plume de cib 18/08/2010 23:32



Oh mais je me suis quand même cassée la tête avec Photoshop ! J'avais le dossier sous le coude, au cas où... Et puis je me suis dit que j'allais essayer la transparence.... Ca a marché. Ca fait
du bien, je t'assure. Enormément de bien même dans ce Monde où l'on croit que tout est pollué par le vice.... On va continuer à y croire. C'est comme ça qu'on déplace des montagnes, c'est comme
ça qu'on fera bouger les choses...


Comme tu dis, les paperasses sont TOTALEMENT INUTILES, et ne servent qu'à nous emmerder. Un bon dossier d'un CDI en règle n'a aucune valeur, aucune. On peut perdre son emploi du jour au
lendemain.... Faut que ça change !