Eva Joly, le discours intelligent dans une campagne bidon

Publié le 13 Avril 2012

Bonjour,

 

Très étonnant. J'ouvre OB ce matin et je découvre une dégringolade en flèche de mes statistiques, de manière historique j'ai envie de dire. C'est vrai que mon blog a déjà deux ans. Bref.  Mais ce n'est pas de cela dont je voulais vous entretenir mais d'Eva Joly. Salement évincée du grand brouhaha médiatique lié à la campagne présidentielle, il fallait avoir la curiosité, l'envie, le courage d'aller vers elle, contourner tous les à priori en premier lieu et essayer de l'atteindre au fond de sa petite grotte. Et en fait, j'ai vraiment pu la découvrir mercredi soir sur France 2. Et même si les journalistes ne lui ont pas laissé l'occasion de parler d'écologie, elle a pu laisser quelques traces de son passage, j'aimerais dire indélébiles. En tant que Juge d'instruction, Eva Joly est bien placée pour parler de certaines affaires qui entâchent la fonction présidentielle, et en particulier celle de Sarkozy. Et je crois en effet que notre République est en train de crouler sous un tas de merdes accumulées depuis trente ans. Malheureusement, on ne s'étonne de rien. La magouille, la fourberie sont devenus sport national.

A ses attaques fines et bien étayées, Sarkozy a répondu par "le plus grand mépris", ce à quoi Madame Joly a répondu que ce n'est pas suffisant. Madame Joly a sans aucun doute l'habitude d'être méprisée. Rares sont les juges d'instruction bien aimés de leurs "clients". Contrairement à Monsieur Sarkozy, Madame Joly n'a pas l'ambition de s'accrocher sur le trône de France, et n'a donc pas à mentir pour s'éclaircir un chemin parmi de multiples affaires louches.

J'ai aimé l'entendre rappeler l'affaire Dexia qui a coûté bien bien plus chère à la France que le "Sortir du Nucléaire" qu'elle présente. Et l'argent perdu avec Dexia est juste parti en fumée, tandis que le Sortir du Nucléaire, c'est juste l'annonce d'une vie plus sereine sur Terre, c'est juste la fin de l'implantation de bombes atomiques sur notre territoire qui en est déjà truffé.

J'ai aimé l'entendre évoquer les affaires Karachi, Bettencourt. et dire :

....«Il ne peut pas se cacher derrière le mépris qu'il a pour moi. Cela ne suffit pas. Il va falloir qu'il s'explique sur la dizaine de témoins qui ont des témoignages concordants», a réagi à l'issue d'un meeting à Grenoble, la candidate EELV sous les cris de militants scandant: «Sarkozy en taule !».

Le président-candidat avait signifié un peu plus tôt sur France 2 qu'il opposait le «mépris le plus cinglant» aux accusations lancées par la candidate concernant un éventuel financement de sa campagne de 2007 par la milliardaire Liliane Bettencourt.

«La présomption d'innocence n'empêche pas les faits d'exister. Ce que je dis haut et fort c'est que dans une campagne, dans n'importe quel autre pays avec ce qu'il y a sur la table, il faudrait s'expliquer, il ne résisterait pas 24 heures. C'est la situation en France qui est parfaitement anormale», a-t-elle ajouté.

 

Mais aussi ceci :

 «On me reproche mon manque de charisme, et mon peu de goût pour les effets de tribune. Je ne crois pas que la politique doive d'abord s'adresser aux tripes. Parce que la crise que nous traversons est telle que nous avons d'abord besoin d'un sursaut de l'intelligence», a estimé l'ex-juge anti-corruption, avant d'ajouter que la politique «a besoin de vérité». SOURCE

 

http://www.vivrefm.com/podcast/wp-content/uploads/2012/04/Eva-JOLY-300x224.jpgPour moi, c'est la phrase la plus intelligente prononcée lors de cette campagne, tous candidats confondus, car il est un fait certain, avéré, chaque candidat s'est évertué à parler à l'affect des gens et donc à les priver de tout raisonnement. Ils ont tous veillé à nous endormir en nous faisant croire que le 7 Mai, tous les problèmes seront réglés juste en claquant des doigts. Sarko menant la danse n'a fait que zigzaguer, rebondir sur des faits divers, jetant des peaux de banane derrière lui. C'est comme ça qu'il a remonté dans les sondages. On voit donc que sa politique du moulin à vent est toujours efficace, et que bientôt la France sera perdue au milieu d'une mer déchaînée. Vrais ou faux sondages, on ne sait, mais une chose est sure, il use exactement de la même tactique pour étourdir les gens que pendant tout son mandat. Les autres l'ont suivi, parce qu'il ne leur laissait aucune prise, il les a saoulés, il nous a saoulés. Trempant ses mains dans le sang de victimes de faits divers, il s'en est barbouillé la figure pour nous apparaître en homme de guerre luttant pour le Bien, homme de bien, berger complice du Nouvel Ordre Mondial. Il n'a eu de cesse de brouiller le paysage médiatique, de le noyer sous une montagne de réactions exagérées, d'interprêtations totalement bidon. Il a fini par nous noyer. C'est pourquoi cette campagne aboutit dans la souffrance. Accouchera-t-elle d'une souris ?D'ici une dizaine de jours, nous le saurons. Mais franchement, je rêve d'un deuxième tour tout à fait inédit.

En tous cas, je suis heureuse d'avoir pu entendre, découvrir Eva Joly. J'ai pu constater que les femmes étaient les plus pugnaces dans cette campagne. Joly, Arthaud, Le Pen, trois bonnes femmes très différentes mais avec une même rage de faire face dignement à tous ces bonshommes suffisants, dégoulinant de magouilles, copains comme cochons en coulisses, qui traitent toujours les femmes en politique comme des objets de curiosité et qui associent facilement leurs coups de gueule à de l'hystérie. Alors donc VIVE LES FEMMES !

Rédigé par plume de cib

Publié dans #PRESIDENTIELLES 2012

Repost 0
Commenter cet article

dot 13/04/2012 10:52


Le grand oral des petits candidats a été un succès: Mélenchon, Poutou, Arthaud, NDP, Eva Joly, Marine et Cheminade ont tous recadré très rapidement les journalistes en balayant rapidement
leurs questions stupides "people" dont tout le monde se fout en redressant le gouvernail du débat à 180° sur l'essentiel, la dette, son origine, ses contrôleurs et ses conséquences pour le
peuple. Les petits journalistes ne peuvent ou ne veulent pas comprendre hors du système, de leurs graphs, leurs anecdotes et rapprochements à la mord-moi-le-noeud. Pas compris le schema de
MLP, pas compris la pensée futuriste de Cheminade, pas compris l'enseignement au lycée qui applique un programme planifié avec des manuels, pas compris que le collectif du parti prime
sur l'ego présidentiel, ils étaient tellement cons qu'ils me faisaient tous pitié, on aurait dit des hamsters tournant frénétiquement la roue de leur cage sans voir que la porte était
ouverte..


Le second tour sera morose/insipide hélas puisque nous reviendrons vers le colosse à face de Janus du système sclérosé et archaïque. Dommage pour la France et ses habitants.

plume de cib 13/04/2012 11:02



oui j'ai eu plaisir à les écouter moi aussi. Les journalistes faisaient pitié en effet. Ils étaient dans leur petit enclos, en train de brouter de la paille, le nez dans leur sempiternel discours
vide. Ils ont bu la tasse tous. Lesdist petits candidats ont brillé. J'espère que leurs "lumières" continueront de briller au-delà de cette campagne présidentielle pour le moins enfumée par des
partis sans idéologie. Elle va se terminer en prout de nonne. Et c'est peut-être à ce moment-là que tout va commencer dot. On va peut-être se sortir les doigts du cul et enlever les peaux de
saucissons qu'on a devant les yeux, et agir.... sans quoi, on est perdus, c'est clair, et de là-haut, vue de l'autre pays du fromage, tu assisteras à la chute du troupeau dans l'abîme....