...et le féminisme tua la femme !

Publié le 22 Août 2012

 

Bonjour !

Alors, ça va ? Moui, il fait chaud mais en même temps, c'est l'été ! Ne vous en faites pas, le plan chochotte a été déclenché, tout s'est bien passé donc, les français en sucre n'ont pas fondu ! On leur a vanté les étonnantes propriété de la putain de "clim" qui leur permet de garder la même température tout le temps et ils se précipitent pour en acheter. Clim à la maison, clim dans la voiture, et vite, clim au bureau, clim au magasin... ! Petite clim portable, non ? Ce serait un genre de scaphandrier ! Ah qu'est-ce qu'on ferait sans la clim, hein ? Et qu'est-ce qu'on ferait sans les agriculteurs qui pourrissent la terre de pesticide ? Ah oui, j'ai la rancune tenace, que voulez-vous !

Bref. Je rêve parfois que nos aïeux viennent nous rendre visite et ce sont des fantômes hilares pliés en deux devant nos vies de chochotes !

Venons-en à l'objet de mon billet : deux petits événements m'ont fait dresser les poils ces derniers jours. Tout d'abord, les propos d'une jeune femme de trente ans parlant d'une femme qui a choisi d'élever ses enfants " elle vit aux crochets de son mari " !!! C'est triste et pathétique de penser ça, et en même temps, ça prouve que le travail de conditionnement fonctionne à merveille. Que reste-t-il de la notion de famille ? Comment peut-on dire qu'une femme vit aux crochets de son mari ? Comment peut-on ainsi dénigrer la fonction de mère ? Comment peut-on  la réduire ainsi à une bouche à nourrir ? J'en suis abasourdie.

Ensuite, ceux d'une autre jeune femme qui se gargarise d'égalité homme / femme, à qui on explique que c'est un principe de droit. Le principe d'égalité  homme / femme a permis à la femme de devenir une citoyenne française ! Mais la jeune femme ne l'entendait pas du tout ce cette oreille. Pour elle, l'égalité homme / femme, c'est chacun ses tâches ménagères !!! C'est là que le bât blesse : depuis des décennies, on fait malicieusement croire aux femmes qu'elles deviendront l'égal de l'homme en leur filant les gant Mappa pour faire la vaisselle à leur place ! On n'a beau leur expliquer qu'il n'est pas possible que homme et femme deviennent égaux physiquement et mentalement parce qu'ils ne sont justes pas conçus de la même manière, et que la complimentarité dans ces cas est nettement plus bénéfique que l'égalité, elles ne veulent rien savoir. Cest un véritable gâchis. Des femmes se sont battues pour être reconnues en tant que citoyennes au même titre que l'homme et peu de femmes aujourd'hui semblent en être conscientes ! Il n'y a pas si longtemps que nous avons le droit de vote, les filles !

C'est quand qu'on remet les associations féministes à la place qui leur convient, c'est-à-dire au rayon des sectes ?

Oui, quel gâchis ! Bon, toute la génération n'est pas à mettre dans le même panier quand même et j'ose espérer que des esprits ont échappé à la mise aux normes. Il ne nous reste que l'espoir....

http://farm8.staticflickr.com/7099/7368234256_8ded79e408_b.jpg

Rédigé par plume de cib

Publié dans #CHAMBRE DE REFLEXION

Repost 0
Commenter cet article

LLéa 25/08/2012 23:48


Bonsoir,


"Comment sera la prochaine génération ?"


Pas de projection de l'avenir. Tout peut basculer en un instant. En pire ou en meilleur. Cela bascule déja, chaque jour que Dieu fait, pour des millions de nos frères et
soeurs.


 


Z'e m'en vas. :)

Plus rien a exprimer en paroles. Si tant est que ce que j'avais a dire se trouvait être interressant. Bouh! ;)

Les mensonges me gavent, me débectent. Je laisse volontiers, le dur travail qu'est la recherche de vérité (la vraie) aux personnes intègres, journalistes sérieux, de confiance, et a tout ceux qui
véhiculent les vraies priorités.

La réalité je la constate chaque jour, et les mots sont désormais inutiles. C'est dans l'agissement, les actes justes que se poursuit le réèl chemin.

Merci a toutes celles et ceux qui m'ont aidé a grandir.

Affectueusement, ma main sur vos coeurs, mes plus belles pensées pour vous toutes et tous.
 

Z'avâte oubliâte ...


Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux.

Marc-Aurèle


 

plume de cib 26/08/2012 10:52



Hello LLéa !


Entends-moi, s'il te plait ! Les paroles te manquent et tes mains sur nos coeurs s'expriment et on en a besoin...



Roland 25/08/2012 21:41


sur E et R j'ai trouvé un commentaire qui disait


"Oui c’est vrai, je le constate tout les jours, rien qu’a voir ma classe de seconde ( en 2010-2011), sur 31 nous étions 25 filles pour seulement 6 garçons, et cette année dans ma classe en
1°ES on était un peu plus équilibré mais dans la classe de mon amie en 1°L sur 35 éléves, il n’y avait que 3 garçons dont un arrivé en cours d’année.
Quand je me promène au lycée je croise toujours plus de filles que de garçons, et je remarque que chez les garçons il y en a de plus en plus qui suive une mode de plus en plus efféminé (mais
heureusement pas encore la majorité).
Et en ce qui concerne la mode que suivent les filles, elle n’est plus féminine depuis longtemps mais simplement vulgaire...c’est vraiment l’horreur pour moi de me trouver des habits juste
décent et confortables, il n’y a presque plus le choix en magasin...
Je suis aussi très alarmé par le conformisme ambiant des jeunes, ce n’est plus simplement la "féminisation"/vulgarisation de la société, mais le perte d’individualité des gens, tout le monde
s’habille pareil, parle pareil, pense pareil, mange pareil, écoutes les mêmes musiques, il y a quelques années encore d’après ce que me disent mes sœurs on pouvait encore trouver des gens groupes
de gens différents avec une personnalité différentes, des gens n’ayant pas perdu leurs individualités (par exemple les pops d’un coté, les métaleux ou les gothiques de l’autre..) mais maintenant,
tout le monde est pareille, je suis consterné par le manque de réflexions total des jeunes de mon âges, les différences entre les uns et les autres sont vraiment superficiels, trouver des gens
doté d’un cerveaux fonctionnel est devenu le parcours du combattant pour moi (et l’éducation national n’arrange rien malheureusement pour moi)...
Et je ne vous parle pas de la bisexualité ou de l’homosexualité ambiante (par vice uniquement, ce qui est différent de l’homosexualité que certains peuvent subir contre leurs grès...) au
lycée si tu n’es ni l’un ni l’autre tu es considéré comme étrange à moins d’en avoir quelques uns parmi tes amis.
Bref le lycée ne sert absolument pas à s’instruire mais à formater les élèves afin qu’il deviennent une masse informe sous le plein contrôle de l’élite... et c’est l’enfer pour les gens qui
comme moi qui se contentent d’utiliser leurs cerveaux..."


en particulier lea disparition de l'individualité la massification dans la vulgarité, le manque de réflexion, tout ça est bien inquiétant, comment sera la prochaine génération ?

LLéa 24/08/2012 01:32


Bonsoir,


 


Merci Plume.


"Des femmes se sont battues pour être reconnues en tant que citoyennes au même titre que l'homme et peu de femmes aujourd'hui semblent en être conscientes ! Il n'y
a pas si longtemps que nous avons le droit de vote, les filles !"


 


Si c'est pour aller voter les mêmes idiots qui nous scient la branche sur laquelle nous sommes tous assis ... Assises, pardon! Cette liberté feminine n'est qu'un
beau leurre. Les femmes qui y croient sont aussi idiotes que ceux qu'elles vont voter.


 


Merde alors! Si je devais refaire ma vie, jamais je n'accepterais de lui preter mon balai ( oui je balaie, le bruit de l'aspirateur me stresse ),ou qu'il repasse
ses chemises. En plus avec ses mains pleines de cambouis. M'enfin! :)


Sérieux: Hommes, femmes, complémentaires. Avec amour et respect. C'est pourtant d'une simplicité ...


Bien a vous, Léa.


 


   

plume de cib 24/08/2012 10:00



Hello Léa !


Le droit de vote, c'est symbolique. C'est la reconnaissance de la femme en tant que citoyenne à part entière et non plus femme à battre, qui peut être répudiée par son mari !


Comme tu dis, c'est d'une simplicité.... La nature est bien faite et chaque fois qu'on la contrarie, elle se venge, normal...



Roland 22/08/2012 21:28


"le soleil a rendez-vous avecla lune .... chacun pour sa chacune doiten faire autant" disait Trenet


Eh oui ! il fut un temps où on trouvait normal que « chacun ait sa chacune », et
réciproquement.


c'est loin tout ça


Mais maintenant, d’abord il n’y a plus que l’idée de deux chacuns ensemble ou de deux chacunes ensembles qui soit valorisée.
Et puis c’est l’époque où les femmes considèrent que "une femme sans homme c’est comme un poisson rouge sans patin à roulette".  Il n’y a plus que des hommes, à ne pas penser pareil, mais
ils ne le disent pas ! ils sont bien trop complexés par le terrorisme intellectuel du
temps, et crèvent en silence tout en disant « amen ».


Alors chacun (ici « chacun » = chacun et chacune) dérive tout seul avec « chacun son corps », réservé seulement pour les infirmières du pouvoir
médical et le thanathopracteur du funérarium ; chacun s’agite tout seul entre deux métros et trois boites de conserves, entre son appartement de banlieue  et le crématorium. Maintenant
le désir est invariablement décrit comme celui d’un chien pour un bon bifteck, la tendresse comme une violence, la beauté comme attentatoire à la dignité de la femme, faire l’amour comme une
perversion, la complicité comme une aliénation, l’attachement comme une maladie mentale !

plume de cib 23/08/2012 00:19



Excellent ! Excellent ! Excellent ! Je viens de le relire trois fois, c'est pourquoi il y a trois fois excellent !



chantalouette 22/08/2012 18:59


Bien d'accord avec vous Plumedecib et Roland


çà fait un certain temps que je suis plutot choquée par le "féminisme sectaire" et certaines  que je rencontre au travail entre autres ne comprennent pas que leurs grandes tirades sur la
liberté qu'elles croient avoir me laisse bien sceptique.


Mon fils  me raconte depuis plusieurs mois des choses qui rejoignent ce que dit  Roland au sujet des hommes non homo et a parfois plutot marre de cette mentalité sectaire.


La complémentarité est bien plus logique et harmonieuse, et les gens y trouvent bien mieux leur compte.


 

plume de cib 22/08/2012 19:05



A priori, comme l'homme doit se rapprocher de la femme et la femme du mec, on va finir par avoir soit des hermaphrodytes, soit des eunuques ! on fera les bébés dans les éprouvettes et "Matrix"
sera bien notre futur.