Encadrement des loyers oui, mais....

Publié le 5 Juillet 2012

 

 

Bonjour,

L'Etat prévoit un encadrement des loyers. Alors oui, un grand OUI bien sûr. Un grand Oui, même si ça fait bondir les propriétaires qui eux veulent toujours le beurre, l'argent du beurre et le sourire du locataire tandis qu'il agonise, saigné comme un porc. Je les "entends" faire la moue, dire qu'ils jettent l'éponge et ne loueront plus, et blablabla.... Ca chouine dans les chaumières et ça tapote le petit matelas de l'immobilier. A tous les propriétaires, arrêtez de pleurer, vous allez faire déborder la MER ! Il n'y a pas aujourd'hui de placement qui rapporte plus et plus sûrement que la pierre ! Vous en voulez trop, beaucoup trop, des rendements à 10 % à une époque où l'argent se vend à 2 ou 3 %. Vous capitalisez et en même temps votre bien vous rapporte chaque année bien plus qu'il en faut pour refaire votre réserve de mouchoirs en papier. Vous avez des frais, c'est clair, mais Oh ! Faut pas déconner non plus ! Les loyers ont pratiquement doublé en dix ans. Aucun placement n'est plus avantageux que la pierre, je le répète et ce malgré tous les frais et les impôts. De plus, avec la pénurie de logements, justement créée artificiellement par l'Etat pour que vous puissiez spéculer et palper l'oseille longtemps encore, vous ne risquez pas de vous retrouver sur la paille de si tôt. Vous fumerez les mauves et votre bien continuera de rapporter de l'oseille à votre descendance. Et si vous n'êtes pas content, vendez ! Là aussi, vous faites une belle opération. Vous n'êtes jamais perdant. Il faut quand même replacer la chose dans le contexte et non pas se monter le bourrichon tout seul.

http://farm9.staticflickr.com/8142/7461631858_c8fcecf567_b.jpgPar contre, ce qui est regrettable, c'est que le gouvernement n'applique cette "mesure" d'encadrement à seulement 1500 communes sur 36 000. Là, il y a un hic ! Mesdames et Messieurs les socialos, un petit effort de justice s'il vous plaît. Soit vous décidez de mener une politique de création de logements sociaux exemplaire, soit vous mettez tout le monde au même parfum. Partout, les loyers augmentent de plus 5 % l'an. C'est juste énorme. Le SMIC augmente lui de moins de 1 % l'an et l'inflation est elle aussi énorme. On ne peut plus, c'est pas possible. Il faut savoir que dans bien des cas, le loyers représente 50 % des revenus de la famille. C'est bon. Les proprios eux voient ARGENT, les locataires eux se voient laminés et des centaines de milliers de gens ne peuvent plus se loger. Les propriétaires qui se plaignent en se caressant le nombril, devraient montrer un peu plus de civisme. Déjà, on leur permet de spéculer sur un droit essentiel du citoyen, avoir un toit sur la tête, et en plus, ils nous font des caprices ? Oh ! Réveillez-vous un peu !

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

Roland 06/07/2012 16:59


c'est qu'il n'a pas obéi à la loi alors. Parceque les pauv'pommes de propriétaires réglos il s calculent chaque année selon ce fameux indice à la construction, et, voir le lien, qui montre les
accroissements annuels, compris en gros entre +2 % et 0%


Le bail doit contenir un paragraphe sur la revalorisation des loyers, , où il est spécifiéque celle-ci doit suivre l'indice à la construction en précisant quel est le trimestre qui sert de base
de départ.


 

plume de cib 06/07/2012 17:07



C'était toujours marqué, "d'après indice Insee etc...Les pauv pommes de propriétaires réglos comme tu dis ne sont jamais perdants. Faut arrêter. Tu as un bien qui capitalise chaque année déjà, le
loyer, c'est du plus. Une partie sert aux impots et aux travaux (enfin quand le proprio daigne en faire, ce qui n'est pas le cas souvent), et le reste, c'est du bénef. Un bon placement, bien plus
sûr que la bourse.



Roland 05/07/2012 22:45


mais les loyers sont DEJA encadrés depuis des décennies ! chaque année la revalorisation des loyers doit suivre l'indice INSEE de la
construction, lequel augmente moins vite que l'inflation (environ 1% à 2% par an ) Ce qui fait que les loyers coûtent environs 1 ou 2 pour cent de moins cjaque année; ce n'est qu'en cas de
changelent de locataire que le propriétaire peut essayer , s'il arrive à trouver client bien sûr ! de demander un prix un peu supérieur (moins le coûts des innombrables certificats , payants, à
obtenir maintenant en plus pour avoir le droit de louer un local, ce qui fait qu'il y perd encore aussi même dans ce cas.)


http://www.insee.fr/fr/themes/conjoncture/indice_loyer.asp


(voyez il y a même eu une année où cet indice a été négatif ! alors que le coût de la vie, n'a pas arrêté de flamber bien au-dessus de ça.)

plume de cib 06/07/2012 09:46



Il y a donc bien un problème Roland. Tu me dis qu'une année l'indice a été négatif, seulement je peux te sortir toutes mes quittances de loyer depuis 2001 et je te garantis que pas une seule
année mon propriétaire m'a oubliée ! Comme je suis restée neuf ans dans le même logement, c'est vérifiable facilement. Je suis rentrée en 2001 avec un loyer de 560 euros. Je suis partie avec un
loyer de 850 euros ! Ca c'est juste la réalité.