Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Duel LE PEN / MELENCHON

Publié par plume de cib sur 15 Février 2011, 08:58am

Catégories : #PRESIDENTIELLES 2012

 

Bonjour,

 

Le combat pour les présidentielles commence donc déjà ! Ce qui signifie que, pendant plus de 14 mois, nous allons devoir éplucher les propos des candidats, les comparer, et vérifier leur véracité. C'est un vrai travail de pro ! Malheureusement, nous ne devrons compter que sur nous-mêmes car aucun média ne semble vouloir prendre le recul nécessaire pour des analyses impartiales dont le seul but serait de garantir l'intérêt général de notre Pays.

Bourdin a quant lui et comme à son habitude gardé la tête froide devant ce premier duel. Je l'ai regardé. Sans parti pris et hors du champ de la Pensée Unique.

Ce premier duel s'est décomposé en deux temps :  

- Premier temps, celui de l'observation. On tente de déstabiliser l'adversaire, on essaie de l'emmener sur un terrain où il est plus fragile. C'est de la stratégie, mais je dirais que c'est de bonne guerre. Les failles des candidats sont aussi les failles de sa politique.

- Deuxième temps, chacun se dévoile, à petits pas, on ne fait que commencer la campagne.  On chauffe les machines, on sonde l'adversaire. Il y a beaucoup de boulons à resserrer de toutes parts.

La situation française est complexe ce qui la rend catastrophique, mais elle n'est pas désespérée.

Marine Le Pen s'est clairement définie anti Europe. Elle prône le retour au franc (un euro=un franc) prévoyant une dévaluation maîtrisée. On sort de l'Europe bien sûr. Elle souhaite le retour à la Banque de France souveraine, émet l'idée de nationaliser certaines banques qui ne rempliraient pas leurs fonctions et devoir vis-à-vis de l'Etat et des français. Le FN est en train de travailler sur un programme de refonte fiscale, le système actuel étant obsolète. Elle privilégie la taxation du capital et des produits financiers afin de les empêcher d'être de véritables aspirateurs de notre économie. Elle souhaite le blocage de l'immigration, et ne parle pas seulement de celle du Maghreb.

En ce qui concerne Jean-Luc Mélenchon, désolée mais j'ai un peu moins compris où il veut aller. J'ai compris qu'il veut absolument garder l'Europe, et  ça m'a étonnée car en étant lectrice de son blog, j'avais cru comprendre le contraire. Bref. Il veut un SMIC européen et donc garder l'euro et pense qu'il faut régulariser la situation de tous les travailleurs sans papiers en France.

 

Dans ce débat, je dis carton rouge à Mélenchon.

Les journaux n'osent pas le faire puisqu'il faut absolument diaboliser Marine Le Pen, ce qui est une connerie d'imbécile. Je n'ai pratiquement rien retenu du discours et des propositions de Mélenchon, s'il y en avait. Pourquoi ? Parce que  Monsieur Mélenchon est en permanence dans l'invective. Il postillonne, il pointe sans arrêt son doigt sur son interlocuteur, il vocifère, il injurie, il cherche à déstabiliser son adversaire en l'humiliant. Des phrases genre "vous ne comprenez rien, vous êtes nulle, vous ne savez pas ce qu'est ceci ou cela" sont autant d'armes qui ne peuvent que se retourner contre lui car elles prouvent la faiblesse de ses propos et convictions. Le summum a été atteint quand il lance à Marine Le Pen "vous l'avez dans l'os !" . Je vois bien un débat Mélenchon / Sarkozy ! Entre le casse toi pov' con et vous l'avez dans l'os !, au moins on sait qu'on ne risque pas de tomber de haut, vu qu'on est au ras des pâquerettes. Alors quand on défend la France et qu'on se place en tant que candidat à sa représentation dans le Monde, merci d'être un peu poli. On n'est pas à débattre dans l'arrière salle d'un bar à putes.

Monsieur Mélenchon m'a énormément déçue. Il s'appuie sur une politique vieille de 30 ans. C'est ce qu'on va reprocher à nombre de candidats UMP ou PS qui n'ont toujours pas compris que la politique à la Mittérand, c'est terminé ! La  cinquième république, c'est terminé ! J'ai bien peur que ces candidats ne soient que des ringards enfermés dans leurs principes, évoluant dans un monde différent du nôtre qui ne leur permet pas de ressentir les besoins et les attentes des français.

Main-d'oeuvre étrangère trois fois moins chère !!!

Monsieur Mélenchon qui se dit le candidat des ouvriers n'évoque à aucun moment le fait que les entreprises françaises vont chercher de la main d'oeuvre dans les Pays de l'Est, et ce, en détournant allègrement les fragiles barrières érigées par l'Europe. Parlons des routiers par exemple. Il doit rester un routier français pour deux cents étrangers ! Pourquoi ? Facile. Les transporteurs français vont chercher les chauffeurs routiers en Pologne, Turquie qui se font payer trois fois moins qu'un chauffeur français. Ils viennent avec leur camion pour des missions de quinze jours, trois semaines. Ils apportent leur nourriture et la plupart dorment dans leur véhicule ou à même le sol dans des relais routiers. Ils ne dépensent rien en France, travaillent dans des conditions déplorables, inacceptables. Idem pour les saisonniers dans l'agriculture par exemple et dans bon nombre d'entreprises françaises. C'est un scandale, une honte, c'est gros comme le nez au milieu de la figure, et c'est vraiment ce que devrait dénoncer Monsieur Mélenchon qui se dit ami des ouvriers. Car pour être ami des ouvriers en France, il faudrait déjà éviter de sacrifier les ouvriers français au profit d'ouvriers d'Europe de l'Est.

 

Bon, AU SUIVANT !

Commenter cet article

Bichau 15/02/2011 17:26



J'ai regardé le débat hier et je me suis fait la même idée que toi au sujet de Mélanchon. D'ailleurs avant le début du "combat" je me disais que Marine allait se faire lincher. Mélanchon aurait
de bonnes idées, si ce n'était qu'il souhaite faire rentrer toujours plus d'émmigrés et naturaliser tous les sans papiers. Je ne pouvais m'empêcher de penser qu'un président comme lui n'aurait
rien à envier à l'actuel concernant la vulgarité et l'agressivité et que nous serions encore bien mal représentés. Marine l'a bien remis en place au sujet de la peine de mort et de Louis XVI
qu'il a apprécié de voirqu'il soit monté sur l'echaffaud. On est pour ou on est contre. Je trouve qu'il a mal vendu le socialisme dans ce débat.


Tout ce que tu dis est très juste concernant les routiers, les étrangers qui travaillent par exemple chez Dentressangle, l'une des plus grosses boites de France, sont traités comme des bêtes,
mais sont heureux de leur salaire qui est bien supérieur à celui de leur pays. Magouilles et fraude pour les patrons qui semblent n'avoir jamais assez de bénéfice. On est mal parti... avec la
concurrence des salaires des pays plus pauvres. Excellent article, amitié,



plume de cib 15/02/2011 17:47



ah ! merci Bichau de ton analyse. Il faut les regarder tous ces débats. Tu as raison, Mélenchon a très mal vendu le socialisme. Il a fait une sorte de cocktail Marochais/MIttérand sauce ringarde
très peu explicite et peu séduisante. Régulariser les sans papiers, c'est pour moi rédhibitoire. D'abord, il faudrait qu'il se renseigne parce que les mecs qui bossent chez Dentressangle par
exemple, faut pas leur parler de vivre en France ! Tu parles, ils ne sont pas idiots. Ils gagnent plus en France que chez eux, mais chez eux la vie est beaucoup moins chère. C'est pourquoi, ils
achêtent leur nourriture dans leur Pays ! Toute la bouffe dont ils ont besoin pour le temps de leur mission est achetée dans leur Pays. Alors quand on est l'ami des ouvriers, on ne peut pas
passer sur une telle injustice vis-à-vis de nos ouvriers. C'est se foutre de la gueule du Monde.


Quand à la peine de mort, je pense que n'importe qui à la place de MIttérand l'aurait supprimée à ce moment-là, c'est-à-dire suite à l'affaire du pull over rouge. La peine de mort n'était pas
aussi courante en France qu'elle l'est encore dans 38 pays de ces USA qu'on encense ! heureusement d'ailleurs. Ce sont les erreurs judiciaires toujours possibles qui ont fait qu'elle a été abolie
dans notre Pays, je suis désolée. Patrick Henry a bénéficié de ce mouvement contre la peine de mort avant son abolition, alors qu'il se vantait d'avoir tué le gamin qu'il avait enlevé. c'était en
1977.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents