Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


De Gaulle était à fond pour le nucléaire

Publié par plume de cib sur 11 Janvier 2010, 15:07pm

Catégories : #POLITIQUE INTERIEURE


De Gaulle était à fond pour le nucléaire, mais il avait beau être grand, cela ne l'empêchait pas de voir pas plus loin que le bout de son nez !

On fait quoi maintenant ?

 Très célèbre réplique de Marina Fois, alias Sophie pétoncule, de la troupe des Robins des bois. Voici un des sketches, pour le plaisir. Une marade, ça ne se refuse pas ! Enfin, moi je 'igole !



Après 50 ans de politique nucléaire, la France déborde de déchets radioactifs. Après en avoir planqué sous la quasi totalité de nos terres agricoles et constructibles, après en avoir envoyés des trains entiers dans certains Pays, voilà que le problème n'est toujours pas résolu. Je pense qu'ils vont nous les faire bouffer. Ils ont déjà idée de nous faire des logements en ciment mélangé aux déchets radioactifs et de faire aussi des habits. Chouette, on va devenir tout fluo, les E.T. nous prendront pour des lucioles géantes !

A l'époque, le grand Charles qui avait de la prétention à revendre, voulait que la France soit indépendante pour son énergie. Il pressentait le crash pétrolier, assurément. Mais bon, il fit construire des centrales nucléaires. Or, il faut savoir que les réserves d'uranium en quantité nettement moindre que les réserves de pétrole, seront bientôt épuisées. Par ailleurs, une partie des réacteurs français est HS ou en arrêt prolongé pour cause de détérioration importante. C'est la fin des centrales nucléaires. Tant mieux ! Mais depuis le temps que ça se sait, rien n'a été fait pour les remplacer ! Seul Sarkozy qui ne voit pas  plus loin que le bout de son zizi,  a pris le problème à bras le corps et a conclu.... qu'il faut continuer à construire des centrales nucléaires. On les fera marcher avec des dynamos actionnées par des vélibs ?

Gasp ! Ces politiques n'ont-ils aucun intérêt à anticiper l'avenir, ou bien n'en sont-ils pas capables ?

Alors que l'on nous tanne avec la Taxe Carbone et que les pétroliers en ont profité pour augmenter le prix de l'essence à la pompe, bien que la Taxe ne soit pas appliquée (ça n'interpelle personne ? Alors pourquoi arrêter de prendre les gens pour des cons puisqu'ils adorent ça ?), il n'est toujours pas donné priorité à la recherche pour développer de nouvelles énergies.
Je dis que de toute façon nous devrions farouchement refuser de payer une taxe carbone. C'est une principe. Lorsqu'une autoroute n'est pas doublée par une nationale, elle ne peut être payante. Alors que nous n'avons pas d'autres moyens de nous chauffer, de nous éclairer, de nous déplacer que ceux autorisés en France et qui sont soumis à la taxe carbone, nous ne devons pas accepter de payer cette taxe !

Bon, je passe du déchet nucléaire à la Taxe carbone. C'est toujours question d'énergie et de foutage de gueule organisé...

Commenter cet article

Charlotte 12/01/2010 10:30


Eh, si on devient fluo on n'aura plus besoin d'allumer les lumières
Bisous bisous


plume de cib 12/01/2010 10:56


voilà ce qui s'appelle avoir le sens pratique ! Bisous


zodo denis 12/01/2010 10:14


bonjour cib, j'avais du mal à mettre mon mail.
dz


plume de cib 12/01/2010 10:21


ah bonjour denis... Je ne sais pas ce qui se passe. Internet est un peu lent en ce moment... Bonne journée à toi


zodo denis 11/01/2010 20:28


bonjour clb, aucun pays n'est propre, sur le nucléaire.Au lieu de se déchainer contre les pays, qui veulent avoir leur indépendance dans ce domaine. Il se peut-que mon point de vue soit erronné
?
bonne et heureuse année.


plume de cib 12/01/2010 10:21


Je n'ai pas bien compris ton raisonnement Denis..... Une bonne année à toi aussi


naradamuni/sans ni + ni - 11/01/2010 20:26


Taxe carbone alias Monnaie carbone avec sa bourse carbone...

Sont-ils là pour anticiper l'avenir ou installer ce système qui sert tant les intérêts de leur coterie et les leurs au détriment de la majorité de l'humanité ?

Stratégie politique bien rodée et qui s’appuie sur ce que la recherche fait de mieux dans le domaine des technologies de pointe destinées à soumettre l’être humain et la planète aux appétits
financiers de quelques transnationales.

Paul Ariès, prévient :
«  Tout sera fait plutôt que de renoncer à la domination des uns sur les autres et de tous sur la planète. Tout, y compris avancer vers un véritable démontage de l’espèce.
Certains fantasment déjà sur le passage des OGM aux humains génétiquement modifiés (HGM), tandis que se prépare le tri des embryons humains. D’autres, comme Attali, rêvent d’aller vers des
transhumains. Tout sera fait plutôt que de remettre en cause les logiques et les acteurs économiques. Le capitalisme vert a déjà remporté une solide victoire : les firmes, un temps montrées du
doigt, deviendraient les meilleurs agents de l’écologie en reléguant les militants aux oubliettes. Ce « capitalisme vert » repose ainsi sur la fusion de l’écologie et de l’économie
capitaliste : ses solutions consistent à marchandiser la pollution et à avancer vers une monnaie carbone. »

Est-ce par hasard si Jacques Attali, ce « socialiste », patron de la commission sarkozyenne de libération de la croissance, donne le doux
nom de transhumains à la nouvelle élite...

Le « capitalisme vert » n’est pas une simple opération de greenwashing destinée à repeindre en vert les guérites de la société industrielle et de l’hyperconsommation mais correspond au
projet de modifier profondément la planète mais aussi l’humanité.
Laurence Parisot, patronne du Medef, et Claude Allègre, ex-ministre socialiste, proposent, eux, de passer d’une écologie dénonciatrice et culpabilisatrice à une écologie réparatrice, c’est à dire
de marier croissance et écologie, capitalisme et écologie. Ce « capitalisme vert » est celui qui triomphe depuis le Grenelle de l’environnement : sa devise est de « polluer pour
pouvoir dépolluer » avec l’objectif de créer de nouveaux marchés tout aussi juteux que ceux qui ont permis jusqu’alors « la domination des uns sur les autres et de tous sur la
planète ». Ce « capitalisme vert » repose sur une fuite en avant dans la destruction/création qui caractérise la logique même du capitalisme. Cette écologie réparatrice a besoin de
deux choses : tout d’abord de choses à réparer... la destruction des écosystèmes ne serait donc plus un mal mais une véritable aubaine.

Détruisons, polluons, saccageons


Les pauv' c.... paieront



naradamuni/sans ni + ni - 11/01/2010 19:49


De Gaulle était à fond pour le nucléaire !


Sarkosy aussi !

C’est dans un coin de Neully-sur-Seine que j’ai rencontré Sarkozy,
Il approchait de la cinquantaine, et moi j’approchais d’la mairie…
Je trouvais vite une occasion d’engager la conversation
Il pleuvait, enfin peut-être, la mémoire c’est souvent traître

Sarkozy aussi !



C’était une ville sans complexes, tout le monde avait une Rolex
Sarkozy aussi !

La pauvreté, on s’en fiche, la mairie donne tout aux riches
Sarkozy aussi !

Il y a des jeunes sans travail, mais c’est tous de la racaille,
Sarkozy aussi !





Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents