Comment conserver son pouvoir d’achat en travaillant 3 jours ?

Publié le 16 Février 2012

Bonsoir,

Voici un article un peu long mais intéressant du

M.P.D.H.

Mouvement Pour un Développement Humain

 

Au lieu de chercher à augmenter le pouvoir d'achat, ne devrait-on pas plutôt diminuer l'offre ??? Ne serait-il pas judicieux d'obliger les entreprises à fabriquer du solide, du durable. Ce serait non seulement bon pour le pouvoir d'achat mais aussi bon pour la planète.

Il s'agit d'une analyse plus sociétale que politique, mais je pense que les politiques devraient en prendre connaissance s'ils veulent vraiment être utiles à notre Pays. Car balancer des promesses à tout va en surfant sur l'opinion publique, allez caresser le bras de commerçants triés parmi les fans de Sarkozy comme cela vient d'être fait en ce premier jour de campagne mensongère pour que le Prince se sente aimer de ce peuple qu'il traite de salaud et qui lui fait si peur, ne va certainement pas nous aider à vivre mieux. Le navire France tangue dangereusement. On n'en est plus aux petits arrangements entre amis. Le sauve qui peut risque de bientôt retentir....

 

Comment conserver son pouvoir d’achat en travaillant 3 jours ?

Jean-Christophe Giuliani

La réduction du temps de travail nous invite à réfléchir sur les stratégies et projets de loi à mettre en œuvre pour permettre à chaque individu de satisfaire ses besoins en travaillant 3 jours. En effet, la semaine de 3 jours nous confronte à l’enjeu du pouvoir d’achat qui sera au cœur du débat pour les présidentielles de 2012. Afin de l’augmenter, l’UMP proposera de baisser les impôts et d’augmenter le temps de travail, tandis que le PS proposera une hausse des salaires. Avant de choisir entre l’une ou l’autre de ces mesures, il est nécessaire de calculer le montant du pouvoir d’achat optimal qui permettra aux ménages de satisfaire ses besoins et de s’assurer un minimum de qualités de vie. Ensuite, comme une offre illimitée nécessite un pouvoir d’achat illimité, pour en retrouver, nous proposerons aux citoyens de déterminer l’offre marchande dont ils ont besoin. Ayant limité l’offre, nous aborderons, d’une part, le mode de production qui permettra de réduire le coût de production, et, d’autre part, la loi sur le taux de marge commerciale qui permettra de baisser le prix de vente. Pour terminer, après avoir étudié les causes et les conséquences de la hausse des prix du logement, afin de retrouver du pouvoir d’achat sans pénaliser la compétitivité des entreprises, nous aborderons les moyens législatifs qui permettront de réduire considérablement le budget alloué au logement.

 

  • Comment calculer un pouvoir d’achat optimal ?

Pour que la semaine de 3 jours soit viable, il est indispensable de procurer à chacun un revenu lui permettant de satisfaire ses besoins essentiels. Le pouvoir d’achat étant fortement conditionné par la nature illimitée ou limitée de l’offre, le calcul d’un revenu optimal (revenu permettant de satisfaire l’ensemble des besoins essentiels) nécessite, d’une part, de définir le montant d’un revenu permettant d’assurer un haut niveau de qualité de vie, et, d’autre part, de limiter la nature des besoins que l’offre marchande peut satisfaire. Afin de calculer le montant du revenu optimal, nous utiliserons le graphique du rapport entre la qualité de vie et le PIB/habitant.

PIB/hab en parité de pouvoir d’achat et de satisfaction de vie

Ce graphique fait apparaître une corrélation logarithmique (R2 = 0,52) entre le PIB par habitant et la qualité de vie. En effet, tant que le PIB par habitant n’a pas atteint 15 000 $ ou 10 345 € par an (taux de change 1,45 $ pour 1 €), la croissance du PIB contribue à améliorer la qualité de vie. Par contre, au-dessus de cette somme, il n’y a plus de corrélation entre le PIB par habitant et le bien-être des individus. Le PIB par habitant de la France et du Japon est respectivement de 24 000 $ et de 30 000 $. Pourtant, le sentiment de bien-être des Français est supérieur à celui des Japonais. Mais surtout, le niveau de bien-être des Français et des Japonais est égal, voire inférieur, à celui de la population de certains pays, dont le PIB par habitant est inférieur à 15 000 $.

Ce constat étant le même pour le niveau de scolarisation, l’espérance de vie  et la qualité des soins, il est possible d’affirmer qu’à partir d’un certain niveau de croissance du PIB par habitant, l’évolution du bien-être et de la qualité de vie n’est plus objective, mais subjective. En travaillant 3 jours par semaine « il risquait surtout d’échapper à l’emprise de la rationalité économique découvrant que plus ne vaut pas nécessairement plus, que gagner et consommer plus ne signifie pas nécessairement vivre mieux, donc qu’il peut y avoir des revendications plus importantes que les revendications salariales » .

Même si gagner toujours plus ne garantit pas forcément l’amélioration de la qualité de vie, l’individu a tout de même besoin d’un revenu minimum pour garantir la satisfaction de ses besoins essentiels. De ce fait, afin de lui garantir un haut niveau de qualité de vie, il est nécessaire de lui procurer un revenu optimal annuel supérieur ou égal à 10 345 €. Par conséquent, un revenu optimal mensuel compris entre 862 et 1 000 € permettrait à un individu de satisfaire l’ensemble de ses besoins essentiels et de s’assurer un haut niveau de qualité de vie en travaillant 3 jours par semaine.

Après avoir calculé le montant du revenu optimal, il est nécessaire de s’interroger sur la nature de l’offre marchande. Dans les pays industrialisés, l’offre marchande ne cherche plus à satisfaire des besoins essentiels, mais des besoins psychologiques. Pour satisfaire ces besoins, par nature, illimités, les ménages revendiquent une augmentation illimitée de leur revenu. Par conséquent, avant de limiter le revenu optimal à 1 000 € par mois, il est nécessaire d’étudier les conséquences d’une offre illimitée et limitée.  SUITE ICI

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

roland 17/02/2012 19:11


j'aimerais bien savoir qui sont les pays qui se trouvent dans le coin de gauche et qui sont à la fois très pauvres et ont un fort niveau de bonheur. Ce serait interessant !

dootjeblauw 16/02/2012 21:05


Oui, tu as remarqué, les commerçants soutiennent sarko et c'est une des raisons pour laquelle je ne fais jamais les boutiques (ni les soldes, réponse à ta question) mais surtout parce que je
trouve cela flippant. Aux Pays-Bas la plupart des femmes travaillent 2,5 ou3,4 jours par choix pour élever sereinement et passer du temps avec leurs enfants, certains pères aussi pour la meme
raison et beaucoup d'autres célibataires juste pour une qualité de vie. Financièrement c'est un avantage car les crèches sont très chères. Jusqu'à la venue de la crise en 2008, les plus de 56 ans
pouvaient choisir de travailler un jour de moins avec une réduction de seulement 25% de salaire sur cette journée hebdomadaire chômée. Cette mesure a donc été supprimée.


Pour réagir à ton billet précédent, je ne reçois pas TF1 ici mais seulement FR2 que je regarde rarement car tout le monde est juif sur cette chaine et je n'aime pas trop les discriminations de
masse meme positives dans un pays de liberté. Comme je parle 4 langues, j'ai un choix incroyable et, désolée de le dire, les programmes TV comme les fringues, le bio ou les voitures sont de
meilleure qualité chez nos voisins allemands. Hum...


Bonne soirée et bisous.

plume de cib 16/02/2012 22:51



les commerçants profitent un maximum des mesures de Sarko normalement faites pour relancer l'emploi ! Baisse de la TVA pour les restaurateurs par exemple et là, la TVA sociale. J'en ai parlé avec
des commerçants, ils vont bien sûr augmenter les prix mais pas prendre d'employés supplémentaires. Donc, y a bon Sarko pour eux !


Je trouve magnifique de choisir de travailler moins pour élever ses enfants sereinement.  EN France, les femmes sont très coincées, le féminisme leur a fait beaucoup de mal. La famille
éclate, les gens sont tristes, mal dans leur peau, les gamins se suicident, bref, c'est le grand fiasco. On pourrait en parler pendant des heures.


Pour le bio, bah, j'achète mon bio chez Satoriz. 80 % au moins vient d'Allemagne. Effectivement je n'ai jamais été déçu. Le reste vient d'Italie, Pays moins pollué que le nôtre en pesticides
d'ailleurs. Et c'est là qu'on voit le retard de la France. Comme dans tout. Sarko qui est un vrai ringard ne risque pas de redonner de l'allant à la France... Bonne nuit à la HOllande !