Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Celui qui dit la vérité doit être exécuté !

Publié par plume de cib sur 2 Avril 2010, 09:50am

Catégories : #CHRONIQUES



C'est ce qui se passe au sein du gouvernement, ceux qui disent la vérité sont vilipendés, puis exécutés s'ils ne s'aplatissent pas devant le Pouvoir.

C'est ce qui se passe dans les médias. Les journalistes frondeurs sont déplacés, virés, rendus inoffensifs...

C'est ce qui se passe dans la Société. Le gendarme qui dénonce le rapprochement Gendarmerie-Police est viré, radié, mis au rencart.. Sa vie familiale est explosée.

Quand les infirmiers expriment leur ras-le-bol en faisant un sit-in au milieu d'un boulevard, on leur cloue le bec gentiment en les arrosant copieusement de gaz lacrymogène.

C'est ce qui se passe dans le milieu du showbiz. Quand un homme comme Bigard fait part des ses questionnements au sujet du 11 Septembre, on le traite de fou.

C'est ce qui se passe au niveau des citoyens. Quand quelqu'un sort de la Pensée Unique, il est méchamment lynché, mis à l'écart, traité de négationniste.

C'est ce qui se passe quand Zemmour exprime un fait et non une opinion. Les associations procédurières qui se disent anti racistes, antisémites, saisissent la balle au bond pour faire la Une des médias, pour se faire mousser. Ces associations puent la récupération.  Elles se posent en maître d'école puritain. Elles se posent en gendarmes et en juges permanents, comme si nous avions besoin de garde chiourmes pour penser. Quand la LICRA écrit une lettre ouverte à Zemmour où elle explique que 80 % des suspects sont de nationalité française, elle oublie de dire que les jeunes des cités sont français, puisqu'ils sont nés en France, souvent de parents français. Donc, ça ne veut rien dire. Et puisque les statistiques ethniques n'existent donc pas en France, pourquoi les procureurs font un procès à la Police pour délit de faciès ? Je remarque que dans sa lettre, la LICRA donne un exemple pour le moins étonnant : "Cela me rappelle une militante de la Licra, issue d'une "minorité visible", qui, bien que française, me demandait récemment quand elle cesserait enfin d'être une immigrée. Devais-je lui répondre "jamais" au nom du parler vrai qui vous est si cher ?" Je m'étonne que ladite militante puisse à ce point être traumatisée par le fait d'être une immigrée. Puisqu'elle l'est et que ce n'est certainement pas une tare. Mais voilà comme la LICRA distille des idées tordues.

Zemmour est assigné par SOS racisme pour diffamation à caractère racial et d’incitation à la haine raciale,  J'espère qu'il rétorquera en les assignant pour procédure abusive. Ces associations sont une véritable lèpre pour les immigrés en France qui ne demandent qu'une seule chose, vivre tranquilles chez eux. Ce qui ne peuvent pas faire à cause des délinquants qui font la loi. Ils se plaignent d'avoir été abandonnés par les autorités françaises. Beaucoup s'organisent entre eux pour lutter contre ces autorités parallèles qui sèment la terreur. On pourrait se demander qui finance ces associations ?

Si on lit l'oeuvre de Zemmour, on s'aperçoit qu'au delà de l'étiquette de polémiste qu'on lui a collée, c'est un brillant écrivain, un journaliste talentueux. Il connaît les milieux dont il parle, que ce soit le XVIIIe arrondissement de Paris, ou l'Elysée. Cela vaut le coup de lire un peu ses bouquins, avant de tirer sur lui. Mais il est la cible de ces associations depuis longtemps. Pourquoi ? Parce qu'il connaît la vérité, et il faut donc l'exécuter ! J'ose espérer qu'il ne se prête pas à ce jeu du pouvoir qu'il dénonce dans son bouquin "L'Autre". Quand vous avez lu ce livre, vous perdez vos dernières illusions sur l'appareil politique.


Commenter cet article

corinne 09/04/2010 15:06



BRAVO! Tout "qu'est-ce que je pense"! Quand l'homme dessert l'homme sous couvert de le défendre, il y a tout à craindre de ses véritables intentions. Ces associations devraient se vider de leurs
adherents car elles sont toxiques.


Bises Cib!


Corinne



Sylvie 02/04/2010 19:20



Depuis déjà pas mal de temps, une confusion permanente est soigneusement entretenue afin de discréditer systématiquement tout ce qui ne s'inscrit pas dans le politiquement correct. On confond
l'être et le paraître, on "lynche" la parole ou l'écrit sortis de leurs contextes, sans se préoccuper de ce que sont et font réellement les supposés coupables de "dérapages".


Là aussi, le "fast food" de l'intellect fait des ravages. Et cela occupe la galerie : on regarde le doigt qui pointe pourtant vers quelque chose de plus important.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents