Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Bravo aux magistrats et aux policiers de Nantes !

Publié par plume de cib sur 3 Février 2011, 18:39pm

Catégories : #RASSEMBLEMENT

 

Dans mon billet de ce matin, je dénonçais la manipulation crasse d'un président qui depuis des années essait de discréditer la Justice Française  par simple goût du populisme ! Populisme qui lui a permis d'ailleurs d'être élu en 2007. PLUS JAMAIS CA !

Mais les magistrats l'ont vu arriver avec ses gros sabots et ils n'ont pas envie de passer à la moulinette. ASSEZ de taper sur la JUSTICE  quand on fait tout pour lui enlever les moyens d'agir ! Le combat des magistrats, c'est notre combat à tous ! Personne ne peut dire qu'il n'aura jamais affaire de loin ou de près à la Justice. Il y a vous, il y a vos enfants, il y a les autres, il y a la vie ! Il y a les pièges, les embûches, la fatalité, le drame toujours possible. Si vous avez affaire à des magistrats sur bookés, pressés par des milliers d'affaires, qui ont à peine le temps d'ouvrir votre dossier, croyez-moi vous allez leur en vouloir de ne pas prendre le temps. mais du temps, il n'en ont pas, madame.  Ces gens-là madame, ils sont tout le temps sur le fil du rasoir. Loin des pesteux garnements de la France qui passent leur temps à gueuler comme des porcs pour que les mauvais soient exterminés, ces gens-là, madame, ont une conscience. Ils savent que la Justice ce ne sont pas les médias qui la rendent, ce n'est pas  non plus le français qui gueule dans son fauteuil, c'est eux. Ces gens-là madame, ils peuvent très bien un jour avoir votre vie, votre avenir ou la vie et l'avenir d'un des vôtres entre leurs mains. Alors mieux vaut qu'ils aient le temps et les moyens d'approfondir votre affaire.

 

Les magistrats de  Nantes ont donc décidé aujourd'hui de réagir contre les attaques du président.  Ils ont décidé de ne plus tenir aucune audience jusqu'au 10 février. J'approuve cette fronde comme celle des gendarmes et des CRS en train de lutter pour garder leur caserne. Ces gens se battent pour eux mais aussi pour nous. On sait que le président  a tendance à tout vouloir privatiser. C'est un peu comme les retraites, hein, avec son frère qui attend en embuscade pour promouvoir l'assurance retraite privée. Vivement 2012 ! Vivement qu'il s'en aille !

 

Et pour éviter qu'un énergumène de la même espèce vienne squatter l'Elysée, pourquoi pas le retour à la monarchie ? Vous allez vous dire, mais elle est folle ! Cela sera le sujet d'un prochain article Bye...

Commenter cet article

Franceschi 07/02/2011 13:15


Vous faites des amalgames. Les gendarmes ne soutiennent pas les magistrats. Certains syndicats de police oui.


plume de cib 07/02/2011 13:53



merci de me faire remarquer non pas "des" ni même "un" amalgame, mais une erreur dans le titre de mon article. Ce ne sont pas les gendarmes de Nantes mais les policiers bien sûr...


Mais les gendarmes sont quand même dans l'article, au côté des CRS, protestant par l'intermédiaire de leurs épouses contre les fermetures de casernes. Je suis d'autant plus motivée pour citer les
gendarmes que ceux-ci qui font le même boulot que les policiers sont souvent laissés pour compte. D'ailleurs si les CRS obtiennent gain de cause, eux non ! affaire à suivre donc...



Ass.renseignements-genereux 03/02/2011 23:48



"Bientôt en prison pour les crimes que vous pourriez commettre": toute personne susceptible de troubler l'ordre public ou de se montrer dangereuse (ou tout honnête citoyen gêneur et empêcheur de
magouiller tranquille) atterrit fissa en hospitalisation d'office s'il avertit qu'il va semer sa merde, ou menace. C'est pratique courante mais personne n'en parle.



naradamuni/Sans, ni+, ni- 03/02/2011 20:31



Depuis  une dizaine d'années, des lois nouvelles sont apparues simultanément  dans les pays occidentaux: leur but est que le citoyen  ordinaire devienne condamnable à la prison
pour des  actes de la vie quotidienne.


Alors  que le "monde  d'en-haut"  bénéficie d'une impunité sans limite  pour ses crimes financiers, économiques,  écologiques ou sociaux, le "monde  d'en-bas" 
est soumis à un contrôle incessant et à  une répression disproportionnée par rapports  aux actes. Prison  pour les parents dont les enfants ne sont pas allés  à l'école.


Dans l'ordre nouveau qui s'instaure actuellement "sans  susciter d'opposition réelle", le citoyen ordinaire du monde d'en-bas sera soumis à une oppression  permanente, et une peur
omniprésente.


Car qui  sème la peur récolte la soumission... Tels les médias qui ont introduit progressivement un mot et un concept qui n'existaient pas  précédemment: la
"dangerosité". Comme  George Orwell l'avait prévu dans "1984",  l'introduction de mots nouveaux ou la suppression de mots  anciens dans le langage sont un
puissant moyen de  manipulation  des esprits.
Plutôt  que de parler tout simplement de "danger", les  médias  ont donc inventé (ou plutôt "relayé") ce  concept de "dangerosité". L'idée est que même si quelque chose ou
quelqu'un n'est pas  réellement et objectivement dangereux, il pourrait  l'être potentiellement.


C'est à dire : bientôt  en prison pour les crimes que vous pourriez commettre !


Bienvenue à "Minority  Report"...


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents