"Cette réforme va changer la vie des français"

Publié le 22 Juin 2009



Vous savez qui a prononcé cette phrase ? Dois- je laisser planer le suspens ? Ok............................

L'être parfait qui a prononcé cette phrase délicieuse se nomme N...... S.....y ! Le lieu où il prononça cette phrase merveilleuse ? Euh.... un avion qui le ramenait d'un voyage idyllique qu'il partagea avec sa nouvelle promise..... De quelle réforme parlait-il ce grand homme ? Encore un peu de suspens............

Et bien, c'était la réforme de....... La télévision publique !!!! Voui, la suppression de la publicité sur les chaînes de télévision publique est considérée comme la réforme majeure du quinquennat, juste devant le bouclier fiscal. Monsieur le Président est considéré comme un enfant de la télé, le premier du siècle, le statut devrait donc lui permettre de l'administrer pour le bien de tous. Il y en aura d'autres, encore plus imprégnés de cette culture audiovisuelle formatée pour la ménagère de moins de 50 ans dont je parlais dans un précédent billet et aussi pour les bébés de moins de trois ans. Une télévision essentiellement féminine donc car on apprécie le cerveau féminin jugée plus malléable et plus réceptif à la publicité. Les ménagères de moins de 50 ans sont comme le président des enfants de la télé. Leur idole est Arthur sans doute. Ne nous étonnons pas si le président s'est demandé pourquoi on étudie la Princesse de Clèves à l'école. Il serait plus intelligent en effet d'étudier les livres tirés des séries TF1.

Le Président, excédé par la dissidence de Carolis, lui mit le cadeau dans les pattes. Depuis septembre 2007, il trouvait que le président de France Télévisions n'était pas suffisamment "à l'écoute". Soumis à trop de pression, De Carolis explose en décembre 2007. Et en Janvier 2008, NS trouve le moyen de le calmer en annonçant la prochaine suppression de la pub. sur France télévisions et n'annonce aucune mesure de compensation de budget. En Juin 2008, on se souvient de l'arrivée du Président à France 3. Accueilli par deux cents manifestants du groupe France Télévisions, tenus à distance par des cordons de sécurité, le président est "ivre de rage". Il pénètre au pas de charge dans le bâtiment; Il y aura ensuite une discussion musclée avec de Carolis. NS hurle qu'il ne veut pas qu'on le traite de cette manière. Il menace de quitter les lieux sans faire son interview télévisé. Son entourage finit par le calmer. Mais une fois à l'antenne, il dit qu'il serait temps que la télévision publique ne ressemble pas à TF1. De retour en loge, il est pris à parti par De Carolis et Duhamel. Haussant les sourcils, NS rétorque avec un air surpris :"je suis président de la République, j'ai quand même le droit de donner mon avis". Il quitte France télévisions à bout de nerfs. Carolis se lâchera ensuite sur RTL, le 2 Juillet 2008. Il explique que les programmes de France télévisions n'ont rien à voir avec ceux de TF1 et que dire le contraire est faux, injuste et stupide. Mais de toute façon, il ne peut rien faire d'autres que travailler sur les nouvelles grilles de Janvier 2009. Le 6 Janvier 2009, FR 2 cartonne avec "Rendez vous en terre inconnue" consacrée à Edouard Baer. Le président jubile "j'ai gagné la bataille de l'opinion", dit-il "Ma réforme va changer la vie des français".

Plus belle la vie ? Depuis qu'il n'y a plus de pub. sur France Télévisions ? Allons, allons, ne vous montrez pas ingrats vis-à-vis de cet homme qui s'implique corps et âme dans le seul souci de vous faire du bien. Cherchez bien, je suis sure que vous êtes plus heureux, mais vous ne voulez pas l'admettre ! Il faut sortir de cette trajectoire de la critique, mes amis.

Mais après cette grande réforme sociétale, le président se remet à l'ouvrage avec la conscience professionnelle qu'on lui connaît. Après l'interdiction du port de la cagoule dans les manifestations, l'interdiction de faire plus de deux marchés aux puces dans l'année, il est aujourd'hui question d'interdire la burqa ! Encore une réforme qui va nous changer la vie. Morano va pouvoir moraliser sur le sort des femmes. "La burqa est une tenue qui porte atteinte à la dignité de la femme» dit-elle en vibrato. Mais en France, les femmes moins payées que les hommes pour le même travail, les femmes  ne pouvant accéder que très rarement à des postes de direction, les femmes victimes de violences conjugales et considérées comme des pochardes hystériques, les femmes stigmatisées parce qu'elles ont choisi d'élever leurs enfants plutôt que faire un boulot de merde où elles sont constamment humiliées par des gros cons vicieux, ce n'est pas une honte, non. Les femmes qui vivent dans la rue avec leurs gosses parce qu'elles ne peuvent accéder à un logement, toutes celles qui plongent dans les poubelles pour les nourrir parce que le père ne paie pas la pension alimentaire et qu'il n'y a aucun moyen vraiment efficace de le faire payer, tout cela est normal, n'et-ce pas ?  Tout cela est respectable !
Voir midi à sa porte, il y a des jours où certains ministres feraient mieux de la fermer. Et paradoxalement, il n'y a pas plus mauvais représentant des femmes.... qu'une femme.

dialogues pris dans Extraits de "Canal Sarkozy" d'Arnaud Saint-Cricq.

Rédigé par plume de cib

Publié dans #Sciences du quotidien

Repost 0
Commenter cet article