Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Quelle grosse marade !

Publié par plume de cib sur 17 Juin 2009, 12:50pm

Catégories : #CULTURE



Ça n'arrête pas de dégoupiller du côté du Ministère de la Culture. Albanel y tient à son siège et fera tout le vent nécessaire pour faire frémir les pages des médias. Puisque son président lui a enseigné que plus on fait de bruit plus on a l'air compétent;

La dernière en date est "la procédure accélérée" devant accompagner l'application de la loi HADOPI. Gasp ! Faut-il qu'ils soient dangereux ces pirates de la Toile pour que le gouvernement leur accorde autant d'importance ! Pour que le gouvernement déploie ainsi son arsenal pour se lancer dans un combat sans merci !!! Une procédure accélérée pour on se sait qui mais avec force de moyens  et d'abrutissement collectif ! Ben voui ! Depuis des mois, on essaie de nous convaincre que la Toile est truffée de vilains navires pirates qui font tout pour embêter les gentils industriels du disque et du cinéma. Mais par ailleurs, on apprend que, malgré la crise, il n'y a jamais eu autant de spectateurs dans les salles et dans les concerts et que les internautes qui soi disant sont des pirates achêtent en quantité des DVD et CD, culture oblige.
On a déjà tout dit sur la loi Hadopi et cet empressement obsessionnel d'Albanel à vouloir arrêter des bandits qui n'existent pas. C'est un peu comme la grippe porcine. Il est évidemment plus facile de traquer des ennemis qui n'existent pas, on a plus de chance de fabuler de bons résultats, plutôt que s'attaquer à de vrais problèmes et faire montre de la profondeur de son incompétence.

Procédures accélérées pour abus d'intérêt pour la culture vivante, mais totale incompétence dans la traque de la pédophilie par exemple. Mais déjà avant qu'Internet existe, la pédophilie était courante dans certains milieux, aucune disposition sérieuse n'a vraiment été prise, ces milieux étant protégés ! Et donc le phénomène peut sans problème se servir du Net pour développer des ramifications à travers le Monde !!!

Pourquoi j'en veux aux artistes qui se sont impliqués dans cette loi Hadopi ? Parce qu'ils nous ont pris notre rêve ! Nous rêvions que les artistes étaient des libres penseurs, bien au-dessus des bas intérêts pécuniaires, qu'ils étaient nos porte-parole bruyants et engagés dans la lutte pour la liberté d'expression ! Nous nous trouvons devant d'avides petits seigneurs vêtus de fausses vertus dont ils font commerce, aussi fausses que l'amitié qu'ils se portent les uns les autres et dont l'importance est en rapport avec celui du compte en banque et des relations.

Enfin voilà les deux fléaux à divulguer largement pour générer la peur sur un maximum de citoyens, la grippe porcine et la piratage des "oeuvres". C'est mince comme politique pour conjurer un crise qui use le Monde depuis des décennies. Mais ce n'est finalement que la continuité d'une attente passive des hommes de ce Monde qui ont jeté l'éponge....



Commenter cet article

Naradamuni 18/06/2009 15:30

Hadopi ou la grippe de Guaino!
Passée inaperçue ou presque, cette petite phrase d'Henri Guaino, lachée ce dimanche sur Europe1 et relative à la décision du Conseil constitutionnel sanctionnant la loi HADOPI pour non-respect de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 : « En faisant référence à la Déclaration de 1789, on est pas dans l'ordre du juridique, mais dans l'ordre de la philosophie politique. »
Diable ! que voilà bien des questions qui se lèvent d'un seul élan.
1/ Qu'est ce qu'il y connait en Constitution Henri Guaino ?
Apparemment, rien de rien. L'ancien étudiant de Sciences po qu'il fut a visiblement oublié ce que l'on apprend en AP. Depuis la décision du 16 juillet 1971 la Déclaration de 1789 a été reconnue comme appartenant à ce que l'on appelle le bloc de constitutionnalité. S'y référer pour censurer une loi, c'est bel et bien se situer dans l'ordre du juridique, et non dans l'ordre de la philosophie politique.
2/ On peut donc être le gourou du président de la République française, son conseiller, sa plume, son inspirateur et ne rien connaître à la Constitution ?
Oui. La preuve.
3/ N'est-ce pas inquiétant ?
Sans doute. Cela révèle une ignorance absolue des principes fondamentaux sur lesquels s'est construit depuis deux siècles la démocratie française. Et comme il est légitime de penser que l'actuel président doit être doté d'un niveau de culture politique, juridique et historique identique à celui de Guaino, il est par conséquent tout aussi légitime de penser qu'il ne faut pas s'étonner des conséquences de cet assemblage de compétences.
4/ Justement quelles peuvent être les conséquences de cette ignorance ?
Ah bon ? Vous ne l'avez pas remarqué ? Eh bien par exemple, les atteintes répétées à la laïcité. Savez-vous que depuis quelques mois, la France reconnaît les diplômes décernés par le Vatican comme des diplômes français, républicains ? Non ? Pourtant c'est le cas. Tout cela grâce à une convention discrètement signée par la France avec le pape. Ce qui revient à dire que l'Etat français laïc reconnaît comme équivalents aux diplômes républicains, les diplômes décernés par les prêtres qui enseignent au nom du pape Benoît XVI. C'est la fin du monopole de la collation des grades comme l'on dit, et personne (ou presque) parmi nos représentant « démocratiques » ne s'est indigné de cette entorse aux principes de 1789 et de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l'Etat.
5/ Dans ces conditions, faut-il s'attendre à pire encore ?
Souvenez-vous, il y a un an, le président a constitué un comité théodule, présidé par Simone Veil pour réfléchir à une réécriture éventuelle du Préambule de la Constitution de 1958. Il voulait inscrire dans ce Préambule « réécrit » de nouveaux droits, et l'on sait, compte tenu des discours de notre héros sur tous les sujets ayant trait aux droits et aux libertés, que ces « droits » nouveaux auraient détruits ceux de 1789. Après un an de travail, cette commission a conclu, dans un rapport rendu à son commanditaire, que le préambule était très bien comme ça et que pour ce qui était de garantir les droits et libertés des citoyens, il y avait largement de quoi faire (A noter là encore l'impressionnant silence médiatique qui a accueilli la sortie de ce rapport camouflet pour l'Elysée). Du coup, le chef de l'Etat a remisé tous ces projets « droits de l'hommicide » ayant pour objectif d'en finir avec la Déclaration des Droits de 1789 en attendant la bonne occasion pour frapper de nouveau.
6/ Finalement, la sortie de Guaino n'est peut être pas innocente ?
Lui seul le sait. Ce qui est certain, c'est que ce dédain affiché pour le droit, alliée à une ostensible ignorance de l'Histoire démontrent qu'à l'évidence, l'actuel pouvoir veut toujours en finir avec l'héritage de 1789. Cette petite phrase est un aveu de l'inconscient sarkozyste de Guaino. Car oser dire que le texte de droit fondateur de notre démocratie et que pas un des gouvernements qui se sont succédé depuis 1870 n'avaient osé remettre en cause (hormis l'autorité de fait de Vichy), oser dire donc, que ce n'est qu'un texte de philosophie politique, sous-entendu parmi d'autres, c'est plus qu'inquiétant. Cela signifie qu'en dépit de l'échec de la loi Hadopi et de la décision du comité Veil de l'an passé, l'actuel pouvoir ne désarmera pas tant qu'il n'aura pas aboli, d'une façon ou d'une autre, cette Déclaration de 1789.
Et voilà.
Le 22 juin Versailles, la royauté est sa cour  de Vouyoucrate Important People sont de retour !
L'Elysée par la plume du Nabotléon , Guaino vont-ils abolir la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 ?

sixtine 18/06/2009 13:54

Oui, tu dis vrai ! On ne verra plus les artistes que sous le côté " machine à fric " ...C'est lamentable ! Surtout que les " pro- Hadopi " sont justement ceux qui ont déjà pignon sur rue !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents