Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


La France a toujours été un pays anti-démocratique, c'est comme ça

Publié par plume de cib sur 30 Mai 2009, 16:41pm

Catégories : #Droits fondamentaux



Et c'est marrant parce que la quasi totalité des citoyens croient le contraire. Pourquoi ? Parce qu'on leur a asséné pendant des siècles que la France est un pays démocratique ! Comme on dit..... un mensonge maintes fois répété devient une vérité.

Mais nous en sommes loin, très, très loin. Nous fustigeons sans complexe les USA qui est un Pays plus démocratique que nous de par sa Constitution (qui n'a jamais changé)

Connaissez-vous André Tardieu ?

Moi non plus, jusqu'à ce que je découvre le personnage en lisant un roman dont l'histoire se déroule après la première guerre mondiale. André Tardieu était appelé le Miroblant parce qu'il aimait la vie parisienne, les petites femmes légères, le luxe. Woui, cela vous rappelle quelqu'un. Il a d'autres points communs d'ailleurs. Tardieu a quelque peu bougé les paysage politique à son époque.

Lors de sa première présidence du conseil, Tardieu, grand admirateur des États-Unis, tente d'enrayer la crise économique française ancienne mais qui commençait à devenir préoccupante. Il ne pensera cependant jamais, à l'instar de ses prédécesseurs, que la France et sa "Vertu budgétaire" seraient touchées par la crise mondiale.

Pour mettre fin au "paradoxe français", il appliquera la volonté patronale développée lors des années 20, années de croissance, qui était de bâtir une société de consommation en France. Profitant de Trésor de Chéron[réf. nécessaire], il met en place un "programme d'outillage industriel" basé sur la construction d'infrastructures (ports, chemins de fer, routes) et surtout d'électrification des campagnes. Pour vaincre l'endettement endémique des Français, il multiplie les dégrèvements budgétaires et indemnise très généreusement les victimes des calamités naturelles. Toujours dans ce but, il améliore le traitement fait aux fonctionnaires et réévalue à la hausse les pensions. Dans la même optique, le parlement lui arrachera une loi, qu'il qualifia de démagogique, accordant une pension à tous les anciens combattants.

Il ne faut cependant pas voir dans ces mesures une politique qu'on pourrait qualifier de keynésienne avant l'heure. Néanmoins, sa politique grèvera la budget français qui, à la fin de son mandat, sera négatif pour la première fois depuis des années.

En 1934, il publie la réforme de l'État, dans laquelle il défend la réduction du nombre de partis politiques et un renforcement du pouvoir exécutif en rétablissant le référendum et en ravivant la pratique de la dissolution. Il crée son propre groupe parlementaire, le Centre républicain.

 

Voila pour l'Histoire. Mais venons-en à l'objet de mon article. Tardieu eut à un moment de sa carrière le courage et la volonté de la dépasser pour faire valoir ses idées anti-système. Il dénonça avec vigueur l'anti-démocratie française et voici quelques-uns de ses arguments  :

 

1°) Le Président de la République n’est pas élu au suffrage universel direct.

2°) Les femmes n’ont pas le droit de vote contrairement au reste de l’Europe (même dans les dictatures nazies, fascistes et soviétiques, les femmes ont le droit de vote).

3°) Les mineurs ne sont pas représentés. Les majeurs, quelque soit leur nombre d’enfants à charge, n’ont qu’une seule voix.

4°) Le vote n’est pas obligatoire. Ce qui a pour résultat de fausser les vrais pourcentages du corps électoral qu’obtiennent les candidats.

5°) Les circonscriptions ont un nombre d’électeurs qui varie de 1 à 3. Ce qui veut dire que les voix des électeurs n’ont pas la même valeur d’un endroit à un autre.

6°) Le vote majoritaire exclu près de la moitié des électeurs, ce qui ne serait pas le cas avec la proportionnelle.

7°) Les juges sont nommés (cooptés) par en haut, au lieu d’être élus par les électeurs, comme aux USA (sauf la Cour Suprême). En conséquence, lorsqu’un particulier attaque l’Etat, les juges sont juge et partie, ce qui est contraire aux Droits de l’Homme.

8°) Les Droits fondamentaux des citoyens ne sont pas inscrits dans la Constitution (incroyable, mais vrai [et c’est toujours le cas]) contrairement aux USA où ils sont régulièrement renforcés (26 amendements à ce jour). Ce qui oblige les citoyens à passer par une association pour faire valoir leurs droits…et encore.

9°) Pas de referendum d’initiative populaire comme en Suisse.

10°) Les lois sont discutées, décidées, en dehors de l’Assemblée par les Loges Maçonniques qui ne sont ni élues, ni même constitutionnelles. L’Assemblée n’étant plus qu’une vulgaire chambre d’enregistrement.

11°) La loi du 29/07/1881, dite « Loi de liberté de la presse » est en fait tout le contraire : une loi de censure restrictive de la liberté d’expression et d’association. Tout doit être demandé, autorisé, enregistré pour pouvoir être mieux surveillé, voir interdit. C’est cela leur conception de la Liberté.

12°) Monopoles d’Etat, Ordres professionnels privilégiés, autorisations préfectorales pour tout et rien, réglementations arbitraires fixées par Décret-Loi sur tout et rien, dictature des syndicats affiliés au Système, racket fiscal généralisé sur tout et rien, etc… C’est cela leur conception de l’Egalité.

13°) Le favoritisme, les recommandations, les relations, les passe-droits, le piston, etc… pour les emplois, les subventions, les marchés d’Etat, les décorations, etc…sont devenus le sport national et la seule réalité politique, c’est à dire « l’assiette au beurre ». C’est cela leur conception de la Fraternité.

14°) La manipulation des masses et du « bétail à voter » où l’on vous appelle à défendre toutes ces « valeurs » que ni vous, ni vos ancêtres n’ont demandé et que l’on continu à vous imposer, comme on l’a imposé à vos aïeux, sans que l’on vous demande votre opinion, pas plus qu’on ne l’a demandé à vos anciens.

 

 

Et la liste est encore longue.

 

 

Comme vous pouvez le constater, à l’exception des points 1 et 2, strictement rien n’a changé alors que nous en sommes à la Vème (de République). C’est même pire sur bien des points (rajoutons le logement au point 13). (source ICI)

 

Cela laisse pantois, n'est-ce pas ? Il est vrai que nous avons une mémoire de poisson rouge. Mais surtout une méconnaissance de notre Histoire. Nous avalons des mensonges jour après jour, nous les prenons pour des vérités. Nous sommes complètement à l'ouest, si je puis m'exprimer ainsi. Nous sommes du bétail à voter, nous sommes des veaux.

Mais comme je l'ai écrit dans mon article, Le quatrième Monde, depuis que nos esprits ont la liberté de vagabonder hors des sentiers battus, nous prenons conscience de nos lacunes et vaillamment nous essayons de nous "instruire". Cela ne fera peut être pas changer le Monde tout de suite, mais peut être que nos enfants profiteront du travail que nous avons accompli pour défricher nos terres incultes et sèmeront enfin la graine du savoir et de la sagesse....

 

Bon Dimanche.


Commenter cet article

abadia 02/10/2014 13:49

y a pas plus anti-démocrate que les français, ils contestent les résultats des élections qui ne les satisfont pas à voir l'aceuil des sénateurs du Front National ......

sixtine 01/06/2009 08:38

Marrant, beaucoup réagissent comme Falconhill... Il est vrai que les apparences sont trompeuses ! Mais Charlotte dit vrai : ça a le goût et la couleur d'une démocratie...mais ça n'en a pas l'odeur ! C'est sulfureux au possible et notre atmosphère pourrait bien rapidement devenir pestilentielle ! Une démocratie, cette France en mal de vivre, allons donc !!!

plume de cib 01/06/2009 11:19


... il est difficile de croire que la France est une démocratie quand son président se déplace entouré de 3000 policiers, prend des figurants comme public, se porte ouvertement "candidat" aux
Européennes. Quand on ratifie un traité refusé par le référendum, quand on fait revoter une loi sans en changer un mot et en menaçant ceux de son propre camp, quand on fait publier des sondages
bidons, quand on s'empare de la télé public, du CSA, quand on nomme kouchner aux affaires étrangères, quand on crée un ministre de la relance économique pour faire plaisir à ses potes, quand on
donne de l'argent aux banquiers sans contrepartie etc.... la non plus la liste n'est pas exhaustive...


Ali 31/05/2009 18:45

Excellent article, je le reproduis sur mon autre site:http://justice.skynetblogs.beMerci !

plume de cib 31/05/2009 18:52


ok ali merci...


roland 31/05/2009 18:31

Jean Tardieu, l'auteur de "Sur la Pente" et de  "La révolution à refaire" je connais, mon père, catholique flamand conservateur et fascisant à l'époque, avait acheté ses livres, et ils sont encore dans ma bibliothèque.il se donnait l'allure d'un révolutionnaire en étant un conservateur, exercice qui était beaucoup pratiqué à l'époque ! dans son livre, je me souviens, il disait aussi que c'était un scandale que les fonctionnaires aient le droit de se syndiquer et de faire grève.

plume de cib 31/05/2009 18:37


Il avait les poches farcies de slogans parait-il et se plaisait à paraître. On le compare à Bayrou, mais en plus engagé quand même !
M'enfin, les temps ne changent pas vraiment en politique et ni les figures, ni les ficelles....


Charlotte 31/05/2009 16:27

Jusqu'au jour où Fl^che, mais aujourd'hui nous en sommes là :PRÉCIS D’HUMILIATION

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents