Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Légiférer sur des faits divers

Publié par plume de cib sur 28 Mai 2009, 14:02pm

Catégories : #Sciences du quotidien



C'est une coutume à présent. Le président des temps modernes a trouvé sa voix. N'ayant aucune compétence pour gouverner un pays, il fait de la politique de bistrot. Légiférer sur les faits divers est sa marotte. Ca ne mange pas de pain mais ça fait du bruit. Les épaves de l'opposition qui clapotent dans une flaque de négativisme saumâtre, s'épuisent à perdre haleine  au fil de leurs échanges fratricides. Nous sommes en 2009, l'année qui vit le capitalisme se casser la gueule sans qu'aucun système ne soit en mesure de prendre le relais. Renaîtra-t-il de ses cendres ? Nico n'a pas plus d'idée que les autres, il n'y a pas de pilote dans l'avion. Le Monde est en pilotage automatique. Nico et les autres jouent à gouverner un modèle réduit à justifier son salaire et à jouir des avantages en nature. Tandis que les actionnaires somment les patrons de dégazer les entreprises et d'abrutir de travail les employés restant tout en les privant du maigre avantage de la participation, Nico lit le journal pour trouver l'idée de sa prochaine loi, bobonne  lui prépare une entrevue dite "à l'improviste" avec des journalistes de magazines qui vantent les produits pour maigrir et les ambres solaires.

La dernière trouvaille, c'est la fouille à l'école. Le Président voudrait que l'école soit une sorte de sanctuaire où l'être humain à peine né devrait se montrer parfait. Mais qui donne les codes de la perfection ? Cela sera peut être un lieu où dans quelques temps, des milliers de gars et de filles tous habillés pareils s'aligneront parfaitement le matin dans la cour et entonneront l'hymne à sa grandeur avant de faire une heure de sport pour s'assainir le corps.... et l'esprit. On y apprendra un programme entièrement concocté par une administration formée par l'Elysée. On y façonnera les adultes de demain, des êtres parfaits, c'est-à-dire parfaitement adaptés à leur condition d'esclaves, heureux de servir leur Maître. Ils n'auront aucun responsabilité si ce n'est celle de s'excuser pour tout, et ce bien avant qu'on ne leur fasse une quelconque remarque. Ils demanderont qu'on les punissent même s'ils n'ont rien fait. Ce serait au cas où ils auraient oublié un péché....
Le culte de la santé serait bien sûr la religion universelle. Les lobbies pharmaceutiques se présenteraient comme un Vatican et formeraient des prêcheurs, sorte d'accusateurs publics, de charlatans homologués. Les êtres seraient si effrayés à l'idée d'attraper une maladie, et leur corps serait devenu si fragile, leur système immunitaire si déficients qu'ils n'oseraient même plus se toucher. Ils se méfieraient en permanence les uns des autres, ils auraient des enfants par correspondance, labellisés, estampillés.

Oui, c'est mon délire du jour... Quoique.... Peut y avoir une suite, attention !

Commenter cet article

Fleche 29/05/2009 07:35

C'est un problème de fond que tu a soulevé Cib.C'est à peu près n'importe quoi de partir des faits divers pour pondre des loi. Je reviens à ce que je disais plus haut, il surfe sur les émotions des français à partir des faits divers.Le fond des problèmes n'est jamais traité. Ce n'est pas la fouille des cartables par exemple qui va régler la violence sporadique dans les établissements scolaires. S'il y a violence, c'est qu'il y a malaise, mal être, problème difficile et il serait préférable de chercher les causes de ces maux plutôt que de saupoudrer des mesures de surface.

plume de cib 29/05/2009 09:02


Il y a un truc très important que j'ai oublié dans mon article : un fait divers ne reflète pas l'image de la Société. Un fait divers est intemporel. Le fait de lui donner de l'importance à une
époque donnée change par contre l'image de la société.
En ce qui concerne les écoles, il n'y a ni plus ni moins de violence dans les écoles qu'il y en avait il y a cinquante ans, cent ans etc... Il suffit pour cela de regarder des films ou de lire des
bouquins qui retrace la vie des époques antérieures.
L'école est l'apprentissage de l'enfant dans la société, c'est aussi la découverte des règles, mais surtout la découverte de lui-même. La loi du plus fort est sans doute la plus ancienne que nous
appliquons....

Faire croire qu'il y a de la violence à l'école, plus qu'avant, c'est pour se rendre intéressant en concoctant des lois bidons qui font parler de lui... C'est montrer la société différente de ce
qu'elle est, c'est nous embrouiller...


zodo 28/05/2009 23:46

légiférer sur les faits divers, on finira à ne plus le considérer, c'est ca meme un président !!! bonne soirée cib

Nath 28/05/2009 20:20

Va t-on vers une société light ? tout en surface...

plume de cib 28/05/2009 20:25


Oh , je crois qu'on y est déjà. Il n'y a qu'à voir à quel point l'apparence est importante, l'habit fait le moine et on s'en contente.... Sinon, on n'aurait jamais élu ce bonhomme. .... Mais bon,
la 5e république est ainsi faite qu'on ne peut rien faire pour le déloger....


Fleche 28/05/2009 18:59

La politique du président c'est du populisme à l'état pur.

Fleche 28/05/2009 18:59

La politique du président c'est du populisme à l'état pur.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents