Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Des mots qui empêchent de penser.

Publié par plume de cib sur 12 Mai 2009, 10:44am

 

 

Les mots qui empêchent de penser.... Des mots, des expressions, vidés de leur sens, complaisamment recensés et rhabillés par des menteurs associés. On ne se pose plus de questions, on ne cherche plus le sens des mots. On accepte que le mensonge répété mille fois devienne Vérité. Par paresse peut être ou pour ne pas paraître inculte. Mais bon sens ne saurait trahir ce mot galvaudé qui crée la confusion et s'installe sous une fausse identité.

Des mots qui à force d'être répétés sous une appellation contrôlée ont viscéralement changer le sens du terme qui les emploie,

Des mots qui font exister les choses,

Des mots extirpés de leur racine, manipulés dans le labo politique, servis modifiés, digérés comme tels,

Des mots subtilisés,

Reconsidérés, habillés,

Des mots qui font que nous n'avons plus rien à dire

Que nous n'avons plus à réfléchir,

Des mots mais aussi des réputations,

Des calomnies à partir de mots tordus, compressés,

Des mots qui font tomber des pans de l'Histoire,

Trouble la mémoire des plus anciens,

Des mots obstinément racôleurs, masqués

Des mots de carnaval.

C'est ainsi que les mots antisionisme et antisémitisme ont été galvaudés. Et  même le Pape, un homme lettré qui ne peut ignorer le vrai sens de ces mots, les a utilisés dans leur sens erroné. A quelle fin ? Et de quelle essence est cet homme qui se dit homme de Dieu ? Est-ce de la diplomatie que venir cirer les pompes des sionistes ? Est-ce de la diplomatie qu'ancrer dans l'esprit des hommes l'amalgame entre le sionisme et le sémitisme ?

 

Les mots font exister les choses.... Ils sont terriblement efficaces, surtout à une époque où nous avons pris l'habitude d'acheter du tout cuit.

Il faut que ça change, vraiment... Sinon, nous ne serons plus que des petites marionnettes, on n'aura plus besoin d'ouvrir la bouche pour parler, le grand Ventriloque se chargera de débiter les conneries à notre place.

 

Je termine avec un commentaire de Nardamuni qui m'a inspiré ce texte..

Tous les jours, les ondes déversent de manière lancinante de tels propos, tous coulés dans le même moule, cette logorrhée d'une pensée unique, outil de propagande silencieuse clamée lors de persuasion clandestine affichée.
Pourquoi ces termes foisonnent-ils ?
A quelles fins ?
Pourquoi tel mot est-il préféré à un autre ?
Pourquoi certaines expressions sont-elles dépréciées ? 

La langue politiquement correcte, le langage fonctionnel des technocrates, théocrates..., les lieux communs médiatiques et les expressions branchées dans lesquels doivent se mouler nos paroles quotidiennes, tout cela contribue à l'édification d'un vaste discours anonyme qui discipline la pensée de tous, tout en faisant taire la singularité de chacun.

Dans toute langue de bois, les circonvolutions ont pour fonction de freiner la prise de conscience des enjeux par l'adoucissement ou le durcissement des images, outre qu'elles réduisent la compréhension et minimisent les dangers. 

Mots-plastiques, concepts-écrans... 

Ainsi le discours dominant relègue la radicalisation à la pathologie sociale, la conflictualité est dévalorisée et les problèmes sociaux sont psychologisés et dépolitisés, évaporés! 

Pour paraphraser Philip K. Dick, l’instrument de base de la manipulation de la réalité est la manipulation des mots! 

Outre les mots-plastiques ou les concepts-écrans, citons également les concepts opérationnels qui sont des mots qui empêchent de penser mais qui servent à agir, les énoncés performatifs où ils font exister la chose : ...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents