Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Le partage équitable des profits n'est pas à l'ordre du jour au MEDEF

Publié par plume de cib sur 11 Mai 2009, 17:10pm




Dans quelques jours, le rapport Cotis sera remis au Président. Celui-ci avait en effet évoqué  le partage des trois tiers, un tiers au capital, un tiers aux salariés, un tiers à l'entreprise (investissement), ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui . Madamae Parisot vient d'ores et déjà de prévenir qu'elle n'accepterait aucune discussion sur le sujet.

Le rapport révèle, il fallait s'y attendre une forte hausse des très hauts salaires masquant un partage de la valeur ajoutée défavorable à une majorité des salariés. Le système des stock-option a aggravé l'écart et engendré une perte de charges sociales de plus de 3 milliards par an.

La part des salaires ne cesse de diminuer mais fallait-il un rapport pour s'en apercevoir ? De plus en plus de dividendes ont été distribués, le pourcentage est passé de 4 % de la masse salariale en 82 à 12 % aujourd'hui. Mais peut-on imaginer mettre en place la simplissime solution du Président ? Pour cela il faudrait baisser la part d'investissement, ce qui est totalement anti-économique, les entreprises ayant plus que jamais besoin d'évoluer.

De mémoire, les dividendes sont moins imposés que les salaires, aggravés par le bouclier fiscal. Une meilleure répartition des profits, sous forme de salaires et de participation, contribuerait à relancer le pouvoir d'achat, bien plus qu'en continuant à engraisser des gens qui débordent déjà de revenus.

Tout cela est compliqué et simple en même temps. Répartir les profits pour permettre à un grand nombre de salariés de vivre convenablement, relancerait forcément l'économie. La production augmenterait, les profits aussi, les salaires, les salaires, les dividendes etc... Il suffirait finalement de peu pour redonner le moral... Mais non... C'est pas comme ça que ça marche à priori... Il vaut mieux que peu de gens tirent un maximum, épuisent les salariés, main d'oeuvre de plus en plus nombreuse qui devient vite avariée. Le travail est totalement dévalué, la rentabilité est plus que jamais au goût du jour, vieille habitude manifeste de négrier. Je sais que mes propos ne sont pas nouveaux, j'ai l'air de radoté sur mon zinc, en regardant les ronds, empreintes de fonds de verre.... Je sais que nous n'avons aujourd'hui aucune structure  capable d'organiser le sauvetage de l'économie, que nous dérivons donc et  que bientôt nous serons en plein naufrage.... Je sais que je me morfonds dans mon coin, me demandant que faire, où aller, comment réagir ? A quoi je sers ? Nous n'avons plus d'avenir, le présent nous stresse, le passé n'est plus qu'un amalgame de vérités, d'expériences, de propagande...




Bon, je ne vais pas vous embrouiller avec les chiffres, vous avez de nombreux sites qui exposent dans les grandes lignes ou en détail ce rapport Cotis. On mélange un peu les points, les pourcentages, les profits, la valeur ajoutée, etc....

A bientôt dans mon bistrot...



Commenter cet article

sixtine 12/05/2009 08:27

Tchin ! Je viendrai boire un coup chez toi, Cib ! Bises.

plume de cib 12/05/2009 09:34


AH  ! Merci.... Tu es la bienvenue chez moi et tu y es chez toi !


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents